CNSS : loin d’un conflit de leadership, un journal de la place veut mettre en mal la revendication de plus de 1300 agents

0 60

Ce journal proche de la direction générale tente de manipuler l’opinion en réduisant la revendication de plus de 1300 agents, a un ridicule conflit de leadership, qui n’est que le fruit de leur imagination.

Il s’agit bien de trois syndicats, regroupés autour de la coalition, qui porte le mandat social de plus de 1300 signataires d’une pétition a travers l’ensemble des sites de la CNSS sur le territoire.

Il ne s’agit nullement d’un conflit de leadeeship entre deux individus, comme tente de le faire croire cet article. C’est d’ailleurs cet argument falacieux que la direction générale a souvent utiliser pour instrumentaliser l’opinion publique.

Plus de 1300 agents, abusés par un syndicaliste vereux, ont donné mandat a trois syndicats réunis autour de la coalition des syndicats de la CNSS, pour les représenter auprès de l’employeur. C’est de ça qu’il s’agit.

S’agissant du kidnapping, au regard de l’exploitation qui est faite dans cet article, et la dramatisation dont il a fait l’objet dans les assemblées générales organisées pour la circonstance par monsieur Bekoung, il est claire qu’il y a une volonté délibérée, de l’exploitation malhonnête de cette mésaventure de l’auditrice, et ce malgré la mise en garde du procureur de la république.

Dans ce tissu de contres verites, l’exploitation malhonnête du SYNA CNSS, et son président, en lieu et place de la coalition des syndicats de la CNSS et son porte parole, relève purement de la manipulation.

HeaderBanner

Pourquoi Jocelyn Louis NGOMA, fait-il si peur, au point de lui consacrer de nombreuses campagnes médiatiques ?

Parce qu’il est le porte parole des travailleurs du secteur privé et para public, dans le cadre de la réforme du nouveau code du travail gabonais.

Sa présence donc dans un dialogue social, que certains souhaitent factice, n’est pas la bienvenue.

Il faut donc créer toutes ces fictions, pour le livrer a la vindicte populaire.

Considérant que le procureur a mis en garde toute personne qui exploiterait le kidnapping de Alima a des fin de manipulation, nous sommes bien dans ce cas de figure, a la lecture de cet article. L’inspirateur de cette feuille de choux a sûrement des choses a dire au procureur, dans le cadre des enquettes en cours.

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.