Déclaration du RPM: Edgard Owono Ndong, accuse ouvertement Michel Menga M’Esssone et Serge Maurice Mabiala de vouloir nuire à leur parti

0 143

Libreville, le 06 janvier 2021-(Actualites 241). Le bureau du Rassemblement pour la Patrie et la Modernité (RPM) a fait une déclaration à  son siège sis au centre-ville ce mercredi 06 janvier 2021. Il était question de fustiger avec la dernière énergie les agissements et manoeuvres de déstabilisation de leur  parti orchestré par leurs compagnons d’hier. Le RPM, a ouvertement pointé du doigt, Michel Menga et Serge Maurice Mabiala de vouloir faiblir le camp de l’opposition patriotique, en contrepartie d’avantages matériels ou de postes politiques et qui ont platement capitulé devant le régime d’Ali Bongo Ondimba et se sont compromis avec lui.

 En effet, juridiqueient Rassemblement Héritage et Modernité n’existe plus. Car lors de son 1er congrès extraordinaire en avril 2019, qui a déclaré d’apporter des modifications majeurs à sa structure, son logo, sa devise, ses statuts, et règlement intérieur, ses organes dirigeants et son nom ont été modifiés. Rassemblement Héritage et Modernité  (RHM) a été abandonnée au profit de celle de Rassemblement pour la Patrie et la Modernité  (RPM ). 

HeaderBanner

Donc l’organisation, le 03 janvier dernier,  d’un  congrès dit de la clarification, au terme duquel, Michel Menga a été investi président et Serge Maurice Mabiala, Secrétaire exécutif, n’avait pas lieu d’être. Sachant que lors du 1er congrès  extraordinaire des 5, 6 et 7 avril 2019, qui a décidé d’apporter des modifications majeurs à sa structure organisationnelle et dont Michel Menga M’Esssone avait pris part, connaissait très bien au sortir de ce congrès ce qu’il en était.

« Le RPM tient à rappeler qu’à la suite de son entrée unilatérale, le 4 mai 2018, au Gouvernement d’Ali Bongo Ondimba, Michel Menga M’Esssone a été suspendu de ses fonctions de Secrétaire Général du  RHM, conformément à l’article 132 des statuts de l’époque et n’avait plus aucune qualité pour agir en son nom », a martelé le 3ème Vice-président, Edgard Owono Ndong.

le RPM résolument engagé dans la lutte pour l’alternance et le changement, rassure l’opinion publique sur sa détermination à poursuivre ses actions jusqu’au bout.

Le RPM appelle ses militants et sympathisants à demeurer vigilants et sereins et de ne pas se laisser abuser par des discours démagogiques et trompeurs. Et demande de ce fait, à tous ses membres de continuer à soutenir sans réserve l’action avisée du président Alexandre Barro Chambrier à la tête du RPM qui conduit les destinées du Parti avec courage, lucidité et clairvoyance.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.