GABON/GSEZ : Industrie du Bois, Greenply, un leader gabonais des feuilles de placage certifié FSC et conforme au système Tracer

0 64

Greenply, société de droit gabonais, est la toute première entreprise de la Zone Economique Speciale de Nkok à être alignée à la certification FSC. Par ailleurs conforme au système Tracer mis en place par les autorités gabonaises pour un meilleur suivi du bois, Greenply présente aujourd’hui un ambitieux plan de développement qui place cette entreprise au rang d’opérateur majeur dans les zones économiques de Nkok (Libreville) et Ikolo (Lambaréné).

Transformer du bois au sein de la Zone Economique Spéciale de Nkok, est assujettie depuis 2017 au système Tracer, un système mis en place sur hautes instructions des plus hautes autorités gabonaises en tête desquels le Chef de l’Etat et qui permet d’avoir une traçabilité du bois transformé au sein de la Zone Economique Spéciale de Nkok.

Greenply, entreprise créée en 2016 et spécialisée dans la production des feuilles de placage, n’a pas hésité un seul instant à s’aligner sur cette exigence. Pourtant on parle d’une entreprise, qui a également démarré sa production en 2017.

Mais les managers de Greenply pensent surtout que ce système permet de légitimer le management rigoureux qu’ils ont mis en place et qui place Greenply, au rang de leader gabonais dans la production des feuilles de placage.

En effet, les concessionnaires forestiers qui vendent leurs grumes d’okoumé à Greenply respectent la législation en vigueur grâce au système Tracer adopté par cette entreprise. Ces concessionnaires sont tous enregistrés à la CNSS et CNANGS, sachant qu’ils présentent également des conditions de travail dans les forêts qui respectent la sécurité.

L’adoption du système Tracer par Greenply, permet par ailleurs aux clients étrangers de cette entreprise de déterminer avec exactitude l’origine de ses bois.

HeaderBanner

En d’autres termes, « ça permet aux clients étrangers de savoir que le bois ou le produit transformé qu’ils veulent acquérir est issu d’une forêt certifiée », a expliqué Valéry Mbouroukounda, Responsable des Ressources Humaines chez Greenply.

Ce système Tracer vient s’ajouter à la certification FSC déjà obtenue par Greenply, et qui confirme cette entreprise comme l’une des toutes premières à avoir adopté ce référentiel dans la Zone Économique Spéciale de Nkok.

Grâce à cette démarche de conformité aux standards en vigueur dans l’industrie du bois, Greenply présente aujourd’hui un plan de développement ambitieux.

Et pour cause, on parle d’une entreprise qui transforme environ 10 000 m³ d’okoumé par mois. Cela se traduit en terme d’exportation par 170 conteneurs de 40 (pieds), exportés chaque mois vers l’étranger. Soit 80 % de cette quantité vendue en Europe, et 20 % vers l’Asie notamment en Inde.

En terme d’employabilité, ces deux usines de Nkok et d’Ikolo génèrent plus de 500 emplois dominés par une main-d’œuvre gabonaise.

Autant même dire que les responsables de Greenply espèrent porter cette main d’œuvre à hauteur de 1000 employés d’ici fin 2023, avec le regain en régime de sa nouvelle usine d’Ikolo par Lambaréné.

Cela dit, ce que souhaite davantage Greenply aujourd’hui, c’est que l’achat du bois soit également ouvert aux forêts communautaires afin que les fruits de la croissance sectorielle profitent au plus grand nombre.

Aimé Jordan PANGO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.