Commune D’Owendo : la réponse du berger à la bergère

0 365

Un article paru sur les réseaux sociaux, une plainte auprès du ministère de l’intérieur et une dénonciation devant la commission de discipline PDG, ont suffit pour faire monter au créneau le maire central d’Owe’ndo, Jeanne Mbagou, laquelle dans une réunion de restitution de la vérité a confronté l’auteur de cette diffamation à la vérité des textes et celle de la gestion des priorités des besoins. Finalement, tous ces ragots n’avaient pour aboutissants que la volonté de nuire couplée d’une mauvaise foie.

Ce mercredi 10 novembre 2022, Jeanne Mbagou, maire de la commune d’Owendo a convoqué une réunion élargie avec l’ensemble des maires d’arrondissements et les secrétaires généraux. Au menu des échanges, la nécessité de faire la lumière sur des accusations portées contre sa personne, par le maire du 2eme arrondissement en la personne de Séverin Renaud Ngoma Ngoma.

Ce dernier qui participait à cette réunion, ne reconnaît pas avoir été à la manœuvre de l’article accusant la mairesse d’Owendo, Jeanne Mbagou, de saboter son action.

Sur cette première accusation, Séverin Renaud Ngoma Ngoma indiquera sans conviction  » il ne me revient pas de me justifier ». Et d’ajouter dans la seconde qui suit  » il s’agirait de propos de personnes mal intentionnées, qui veulent nuire au bon climat entre Madame le Maire central et les mairies d’arrondissement », s’est-il défendu.

Pourtant, il y a eu tout de même un sentiment de colère entretenu par le maire du 2eme arrondissement Séverin Renaud Ngoma Ngoma contre Madame le Maire, lorsque ce dernier s’est s’est rapproché de la mairesse Jeanne Mbagou pour avoir un décaissement financier qui ne lui a pas été donné.

Probablement que ce dernier n’était pas d’accord, en raison de l’existence d’un arrêter pris en 2014 par Madame le Maire, lequel donnait une autonomie de gestion aux mairies d’arrondissement qui disposent à l’avenir de leur propre budget et de leur propre gestion sous le contrôle d’un régisseur de leur choix.

Cela dit, cet arrêter n’exclut pas le fait que le Maire central qui est détenteur de toutes les attributions, puisse à certains moments exercer son véto pour diverses raisons. Néanmoins, on peut ici louer toute la bonne volonté de la mairesse d’Owendo, Jeanne Mbagou, qui a bien voulu donner une délégation financière à ses maires d’arrondissements sans toutefois exclure le contrôle. Et pour cause, « la confiance n’exclut pas le contrôle ».

Ce qui fait que de temps en temps, elle peut être amenée à recadrer, voir reprendre la main quand ça lui semble nécessaire par rapport au contexte économique difficile, qui exige faire des choix prioritaires pour le bien de la commune.

HeaderBanner

C’est ce qui se passe actuellement au sein de la commune d’Owendo, où l’égérie a indiqué privilégier d’abord les salaires et certaines dépenses directes inhérentes au bon fonctionnement de la commune.

De là, à dire qu’elle sabote le travail de son maire d’arrondissement Renaud Ngoma Ngoma du 2eme, passe pour une blague de mauvaise augure. Car au besoin de le dire, on parle d’une mairie de 2eme arrondissement qui a déjà absorbé sur les 160 millions prévus dans son budget, près de 117 millions de FCFA. Sur ce budget, il en reste 43 millions seulement.

Ce qui peut donc imposer à l’avenir pour cet arrondissement, à une gestion prioritaire des besoins si l’on considère que nous ne sommes qu’au mois d’octobre et qu’il va falloir tenir jusqu’en fin d’année.

C’est l’occasion ici de reconnaître que la mairie centrale avait donner son quitus pour le décaissement de 4 millions en faveur de cet arrondissement quand il a s’agit de l’entretien du patrimoine. Et deux (2) autres millions ont été débloqués à l’avantage de cette même mairie du 2eme arrondissement pour soutenir sa politique d’entretien urbain.

Sauf qu’ à ce niveau, on ne peut pas dire que Renaud Ngoma Ngoma soit exempté de tout reproche. Car certains jeunes émergents souvent partie prenante dans les opérations de nettoyage, accusent le maire du 2eme arrondissement de ne faire travailler que l’association de sa femme dans l’entretien dudit arrondissement. Il se pose ici, un conflit d’intérêt qui a le mérite d’être souligné.

Pourtant, c’est ce même maire Renaud Ngoma Ngoma, qui s’en est allé se plaindre auprès du ministère de l’intérieur. Et c’est encore lui, qui est allé confronter Madame le maire Jeanne Mbagou à la commission de discipline du PDG. On peut se demander par rapport à quoi ? Et pour quelle faute commise ?

Là sont autant de questions, que Renaud Ngoma Ngoma n’a pas pu élucider ce mercredi devant témoins. Préférant reconnaître qu’il a bien été au ministère de l’intérieur et qu’il se serait rapproché de la commission de discipline du PDG.

Vous l’avez compris, tout ceci serait du ressort d’une volonté manifeste à vouloir nuire à l’image dont la mairesse d’Owendo Jeanne Mbagou jouit auprès de ses administrés, de ses responsables hiérarchiques voir des plus hautes autorités qui lui ont toujours renouvelé leur confiance. Et on peut comprendre pourquoi cette dernière, ne lésine pas sur ses efforts pour accompagner la vision du Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba. Il est même certain de dire que l’aura du Distingué Camarade Président, demeure au beau fixe dans la commune d’Owendo grâce au travail de proximité auprès des populations déployé par Mme le Maire Jeanne Mbagou.

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.