La Dynamique entrepreneuriale lance les premières assises du Haut-Ogooué

0 37

Les assises de l’entrepreneuriat initiées par la Dynamique entrepreneuriale du Haut-Ogooué ont été lancées à Libreville le 27 juillet courant dans la commune d’Owendo, avec en prime l’ouverture des stands et des séminaires portant sur la micro-finance au développent de l’entrepreneuriat dont le thème : « évaluer l’entrepreneuriat altogovéen dans la participation à l’économie nationale ».

Pour le Docteur Martin Akouangou  Coordonnateur : « Les travaux de la première édition des assises de l’entrepreneuriat se poursuivant au jardin municipal d’Owendo jusqu’au 31 juillet prochain est l’espoir de voir ce lieu grouiller de monde est permis, au regard du bénéfice à en tirer, sachant que les exposants originaires des neuf provinces du Gabon y sont attendus ».

En effet, les travaux de cette rencontre visent à peser le poids des entrepreneurs du Haut-Ogoué, mais aussi à leur donner des rudiments nécessaires pour mener à bien leurs différentes activités, et proposer quelques facilités à ces derniers. C’est d’ailleurs ce qui a justifié la présence de Jean-Francis Essembessame, le Directeur Commercial de Finam pour ces assises.

HeaderBanner

Il faut retenir que si les banques traditionnelles ne peuvent pas octroyer des crédits aux petites entreprises, les micro-finances comme Finam se proposent d’accompagner ces dernières. Car depuis 2005 la FINAM accompagne les petits entrepreneurs. Mais pour en bénéficier, le sérieux de l’entrepreneur ajouté au respect scrupuleux de l’échéancier de remboursement pour être en adéquation avec « l’incursion financière »  entre autres, doivent être de mise.

Aussi, Martin Akouangou a expliqué le bienfondé de travailler en synergie : « pour grandir il ne faut pas rester dans l’individualisme. Si nous voulons grandir, nous devons créer des cohésions, nous avons besoin d’être ensemble, nous devons aller capter de la valeur ajoutée et il y’a des institutions financières qui sont au niveau de Libreville et de Franceville sur lesquelles nous pouvons essayer de construire une dynamique ensemble, essayer de proposer des choses, regarder si nous pouvons mettre en place des conventions qui peuvent nous aider à devenir plus grand demain. Un financement qui se fait par fonds propres nous ruine ; ce sont les banques qui financent  les entreprises et  les PME. C’est dans ce sens que nous avons voulu que la Finam nous aide et participe à ces assises« .

C’est ainsi que pour rendre l’accès facile au financement, Finam propose le crédit tontine considéré comme le préféré des entrepreneurs. En quoi consiste-t-il ? « Les collecteurs vont récolter les épargnes journalières ou hebdomadaires auprès des entrepreneurs et chaque jour, ils versent dans notre compte à Finam et au bout de trois mois, si l’entrepreneur est sérieux dans cette collecte, la Finam serait prête à financer à hauteur de 2,5 voir 5 millions de francs en fonction de la mise, ce qui permettrait à l’entrepreneur d’avoir accès au financement », a expliqué Jean-Francis Essembessame, le Directeur Commercial de Finam.

Dynamique entrepreneuriale du Haut-Ogooué entend mener des actions concrètes en vue d’être assez représentative dans l’économie nationale. Mais en attendant, les stands présentant des produits artisanaux et made in Gabon sont bien garnis et n’attendent que les visiteurs.

Il est à noter que ces assises prennent fin le dimanche 31 juillet 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.