Politique/Élections 2023 : L’UPG et l’UPN avancent en coalition pour briguer l’ensemble des sièges à Mabanda (Doutsila)

0 112

Le siège de l’Union du Peuple Gabonais (UPG), vient d’abriter en date du dimanche 6 août, une importante déclaration dont la substance portrait sur la coalition entre l’UPG et l’Union pour le Progrès National (UPN).

L’objectif étant de fédérer les fils et filles de la Doutsila, autour de leur liste commune pour les élections législatives et locales.

A quelques semaines des élections politiques dans le pays, les différents états majors des partis politiques se mobilisent pour le grand jour avec des tractions qui vont bon train.

C’est le cas de l’Union du Peuple Gabonais (UPG) de Mathieu Mboumba Nziéngui et l’Union pour le Progrès National (UPN), qui ont convenu ce dimanche 6 août sis au siège des rouges à Awendjé, d’unir leurs efforts en présentant des listes communes pour les législatives et les locales.

Selon cet entendement, le PSP le Docteur MIHINDOU BOUSSOUGOU Parfait, enseignant chercheur à l’université Omar Bongo, postule pour la députation, quand son homologue de l’UPN, Mombo Judicaël souhaite briguer le siège de la présidence du Conseil Départemental.

Ces deux partis réunis dans ce qu’il conviendrait d’appeler DUO, c’est à dire, Doutsila Unie Dans l’opposition, se sont également accordés de présenter aux élections communales, un candidat de l’UPG et lors de l’élection sénatoriale, de positionner un candidat de l’UPN.

HeaderBanner

Selon les explications de MIHINDOU BOUSSOUGOU Parfait, Premier Secrétaire Politique de l’UPG, ladite coalition veut à tout prix ramener le département de la Doutsila dans le giron de l’opposition, comme se fût déjà le cas dans le passé.

Et le PSP de l’UPG que de reconnaître  » malheur à l’homme seul », comme pour montrer toute la confiance qui entoure cette coalition avec l’UPN qui mise notamment sur la gouvernance participative, de façon à rendre le pouvoir décisionnel à la base. Ce qui serait valable dans le choix des projets prioritaires au niveau du département, et dans la détermination des budgets alloués.

La coalition UPG / UPN plaide pour une rupture avec la politique centralisée actuelle, qui a contribué à entretenir les déficits sectoriels avec particulièrement un chômage alarmant des jeunes du département de la Doutsila.

«Vous voyez, aujourd’hui c’est surtout les jeunes qui ont souffert d’alternance, en raison du chômage qui prévaut au sein de cette catégorie de la population. Nous comptons d’ailleurs trouver des réponses, en mettant en place des comités de réflexion avant toute prise de décision», a rassuré le Premier Secrétaire de l’UPG, Parfait Boussougou

C’est dire que cette coalition entre l’UPG et l’UPN, est probablement la meilleure de chose qui pouvait arriver aux habitants de la Doutsila, en ce qu’elle veut mettre les citoyens au centre des grandes orientations de développement.

Mais il faudra encore à ces deux partis unionistes, qui ne présenteront pas de candidat à la présidentielle, de pouvoir savoir pour qui leurs électeurs voteront lors de la prochaine présidentielle. Et à ce niveau, il n’est pas exclut de voir les leaders de ces deux partis centristes de l’opposition d’accepter de dealer avec d’autres écuries. Et ce, à une condition que leurs intérêts soient respectés jusqu’au bout.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.