Présidentielle 2023/PDG : De fortes empoignades en perspective

0 92

Inéluctables. Il est bien évident que les enjeux électoraux à venir vont, nécessairement, mettre en exergue de fortes empoignades entre la jeune garde du Parti démocratique gabonais (PDG) et celle des anciens. Un vent de (re) nouveau est parfaitement perfectible dans l’ensemble des circonscriptions du pays, au lendemain de la commémoration en différée des 54 ans du parti, où jeunes et anciens s’activent « politiquement » pour l’occupation du terrain. On observe, en effet, un travail de terrain qui se fait pour maintenir allumée la flamme de la mobilisation autour du Distingué Camarade Président Ali Bongo Ondimba.

Les anciens voudraient, pour ce faire, démontrer qu’ils ne sont pour autant pas « fini » comme certains le laisse présager. Alors que les jeunes entendent mettre en avant la politique de l’Égalité de chances pour mériter, encore plus, davantage la confiance du Président de la République en prélude à la recomposition, postélectorale, du paysage politique du pays.

Dans cette ambiance militante, les « alliances » qui vont être tissées avec les nouveaux « arrivistes » seront déterminants pour un camp comme pour l’autre afin d’assurer « une victoire nette, franche et sans contestation » pour Ali Bongo Ondimba. Car, pour le chef de l’État gabonais « le maillage entre les différentes forces au sein du PDG doit constituer l’essence de la cohésion, de l’unité et de la solidarité pour préserver la Concorde civile dans notre pays ».

HeaderBanner

Le rajeunissement du gouvernement intervenu , il y’a quelques temps, et le renouvèlement des instances décisionnelles et statutaires du parti constituent déjà, à n’en plus douter, le dynamisme nouveau impulsé par le Distingué Camarade Président Ali Bongo Ondimba. Afin de (re) donner à sa formation politique un esprit conquérant de victoires dans un contexte de Régénération et de Revitalisation. Comme ce fût le cas en 2018. Année au cours de laquelle, l’ancien parti unique avait raflé une forte majorité des sièges à pourvoir à l’Assemblée nationale. Ainsi qu’un grand nombre de Conseils locaux sur l’ensemble du territoire national. Il est bien vrai aussi qu’avec le soutien inconditionnel des partis alliés.

En sera-t-il de même lors des prochaines consultations populaires, au moment où le parti au pouvoir se transmute dans un programme de fusion-absortion de certaines formations de la majorité et de l’opposition ?
La nomination de Steve Nzegho Dieko au poste de Secrétaire général du PDG et de Noureddin Bongo Valentin comme Conseiller Stratégique du Distingué Camarade Président, devrait aussi constituer le fer de lance de cette nouvelle ambition de (re) conquête du terrain. Dont l’implication dans les grands événements politiques du moment augure l’objectif premier de permettre au PDG de préserver son rang, très envieux, de première force politique du Gabon.

On se souvient qu’en 2016, le président Ali Bongo Ondimba avait dédié le présent septennat à la jeunesse gabonaise. Afin de voir un grand nombre de cette catégorie de ses concitoyens être initiés à la gestion de la chose publique, comme il le fût lui-même, très jeune sous le magistère du défunt Président Omar Bongo Ondimba. En dépit de certains anciens qui œuvrent dans le chantage et la rhétorique pour mettre en mal ce dynamisme.

Thierry Mocktar

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.