En voulant arrêter un microbe, un policier tire sur son collègue

0 61

En Côte d’Ivoire, il ne se passe pas une semaine sans que médias et réseaux sociaux ne fassent état d’agressions attribuées à des « microbes » à Abidjan. Ce terme désigne des gangs d’enfants et jeunes adolescents apparus dans les années 2010-2011 lors de la crise post-électorale et qui multiplient les agressions d’une rare violence dans la capitale économique ivoirienne.

Un affrontement entre bandes rivales a eu lieu à Adjamé 220 logements, la Police a dû intervenir pour rétablir l’ordre. Une opération qui a failli coûter la vie à l’un des policiers. Par inadvertance un policier a tiré sur son collègue .

L’ affrontement à la machette a éclaté aux environs de 16 heures dans la commune d’Adjamé entre des bandes armées. Bilan, au moins un mort.

HeaderBanner

La bagarre aurait débuté au quartier 220 logements, non loin de l’ancien cinéma liberté et elle s’est poursuivie dans le quartier Marie-Thérèse en face du commissariat du 7e arrondissement.

Une vidéo a circulé sur les réseaux sociaux montrant l’intervention des policiers. De fait, l’on voit un véhicule de la Police arrivée en trombe tandis que des membres de ces bandes prennent leurs jambes à leur cou.

Un policier à l’arrière du véhicule n’a pas eu de la peine à mettre la main sur un des membres de ces bandes en conflit avec la loi après que le véhicule lui ait barré le passage. Un deuxième policier venu donner un coup de main à son collègue a par inadvertance tiré sur son collègue.

Des riverains abrités dans un immeuble non loin de la scène ne pouvaient que commenter : « Ça tiré seul, il a tiré sur son ami », dit l’un quand un autre déclarait : « Le policier a tiré sur son ami ». Selon un internaute, la vie du policier ne serait pas engagée « Je remercie le tout-puissant du fait que la balle n’a pas atteint mortellement le golf. Juste au genou et il en est sorti vivant », écrit-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.