Accident de Perenco : le ministère du pétrole via la DGH diligente une enquête administrative

0 21

 

Deux semaines après l’accident industriel survenu sur le site de Perenco à Port-Gentil, le ministre du pétrole Marcel ABEKE, a, ce mercredi 03 avril courant, annoncé officiellement le déclenchement de l’enquête administrative visant à déterminer les causes et les circonstances du drame en vue d’empêcher la résurgence d’une telle catastrophe industrielle au Gabon.Ladite enquête a été confiée à la Direction Générale des Hydrocarbures (DGH) pour quelques semaines.

Rappelons que le 20 mars dernier, le pays avait été plongé dans la consternation totale suite à l’accident industriel qui avait causé six morts sur la plateforme Becuna de Perenco à Port-Gentil. Le 23 mars, une délégation ministérielle dirigée par le premier ministre Raymond Ndong Sima, s’était rendue sur les lieux pour s’enquérir de la situation.Le chef du gouvernement avait alors promis aux rescapés et aux familles des victimes qu’une enquête sera diligentée pour établir les faits réels du drame.

« Nous avons donc annoncé officiellement le déclenchement de cette enquête menée par la DGH, pour essayer de comprendre ce qui s’est passé », a annoncé le ministre du pétrole Marcel ABEKE.

HeaderBanner

D’après le Directeur Général des Hydrocarbures, Ernest Ndong Nguema, « L’ objet de l’enquête est d’établir toutes les causes et les circonstances qui ont conduit à ce drame afin que nous puissions en tirer tous les enseignements et prendre les dispositions nécessaires pour que tel drame ne se reproduise plus dans notre industrie ».Cette enquête est censée durer quelques semaines.

Contrairement à l’enquête judiciaire diligentée par le procureur de la république dès le lendemain du drame en raison des pertes en vies humaines, l’enquête industrielle ou administrative qui s’ouvre, n’a pas vocation de déterminer les responsabilités, mais de tirer des enseignements utiles à l’élaboration de nouvelles procédures.

Ladite enquête se veut donc independante. À c’est effet, par le biais des causes et circonstances du drame, elle vise pour sa part à apporter des orientations concrètes qui serviront de code de conduite à toute l’industrie pétrolière du pays. C’est pourquoi, ses conclusions « seront partagées avec tous les opérateurs et l’ensemble du public ».

Chaque opérateur exerçant dans l’industrie du pétrole aura la responsabilité de veiller scrupuleusement au respect des recommandations qui seront données au terme de l’enquête administrative conduite par la DGH.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.