ACW 2022 : le Gabon à l’honneur

0 18

Le président de la République, Ali Bongo Ondimba a ouvert ce lundi 29 août courant les travaux de lutte contre les changements climatiques. Plusieurs délégations venues des quatre coins de la terre vont prendre part à cette rencontre pour trouver des solutions idoines à cette problématique.

Dans son mot de circonstance, le Président de la République gabonaise a tenu à renouveler l’engagement du Gabon dans la lutte contre les changements climatiques ayant permis d’obtenir en une décennie, des résultats remarquables dans ce domaine.

Selon les observateurs le Continent africain qui est celui qui émet le moins de pollution, paie le prix fort de la crise climatique. Ainsi, pour l’Afrique, la question des financements
est vitale pour assurer un avenir à 1,4 milliard de personnes. C’est pourquoi le Chef de l’Etat a exhorté une fois de plus les participants à ces travaux à mutualiser leurs efforts afin de trouver des solutions concrètes pour faire face aux effets liés aux Changements Climatiques.

La Semaine Africaine du Climat est une plateforme collaborative sur le climat en prélude à l’organisation en novembre prochain à Charm el-Cheikh, en Égypte, de la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques. La COP27 durant laquelle l’humanité va renouveler ses engagements en faveur de la lutte contre les changements climatiques. C’est plus de 1000 délégués dont 42 ministres de tout le continent, et des dirigeants des secteurs public et privé ainsi que la société civile.

HeaderBanner

En outre, le continent africain figure parmi les régions les plus touchées par les conséquences des changements climatiques.

Il incombe alors aux espères de trouver des alternatives pour contrer la question des changements climatiques sur les pays du continent.

Pour le président de la République Ali Bongo Ondimba, « les intérêts souverains de chaque pays ont prévalu sur l’intérêt général ».

« La restauration des écosystèmes en Afrique peut être une solution efficace pour lutter contre la crise climatique. Si le Gabon réussit à limiter ses émissions de CO2 par cette voie, ce que cela est possible« , selon Ibrahim Thiaw Thiaw

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.