Afin de prévenir les risques et les accidents ferroviaires : la Setrag forme 43 agents sensibilisateurs externes

0 39

la société d’exploitation  du Transgabonais (SETRAG)  organise pendant deux jours,  une formation à l’attention de 43 jeunes agents  sensibilisateurs externes dès le mercredi 17 novembre courant. Une formation des agents sensibilisateurs  qui s’inscrit dans le cadre de la campagne annuelle  sur  les risques et accidents  ferroviaires.

En effet, cette formation des agents sensibilisateurs va s’étendre sur deux jours et permettra à ces derniers d’avoir des fondamentaux. Lors de la première journée,  il sera question de la présentation de l’entreprise et la culture organisationnelle,  suivi du volet de la sécurité et la santé  au travail. La deuxième journée portera sur la sécurité  ferroviaire et le commentaire de la  bande dessinée qui constitue  le support pédagogique et  leur outil de travail.

Pour Claude Evariste Taty, coordinateur de  sensibilisation sécurité ferroviaire, «l’objectif  est de donner aux agents sensibilisateurs  les fondamentaux, les règles et les bons comportements qu’ils auront à transmettre aux jeunes scolarisés  identifiés sur le réseau de la voie ferroviaire,  d’owendo à Oyane».

HeaderBanner

Selon Alexia Mpighat participante : «Il y a beaucoup de risques liés à la circulation sur la voie ferrée et il y a des comportements à risque qu’il faut absolument pallier».

Toutefois, Eramet et le Gouvernement souhaitent que cette communication se fasse chaque année avec pour cibles les élèves.  Des risques  et des comportements que les agents sensibilisateurs comptent  exhumer et expliquer aux élèves tout au long de la voie ferrée.

Cette formation devrait permettre à la Setrag de mieux expliquer à travers les nouveaux agents sensibilisateurs les comportements à adopter sur le réseau ferroviaire pour sauver des vies.

Il est à noter que cette caravane de sensibilisation aux habitants du long de la voie ferrée débutera la semaine prochaine par la gare d’owendo et s’étendra tout au long de la périphérie d’Essassa,  Ntoum puis se poursuivra jusqu’à  Franceville.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.