Comptes rendus parlementaires : l’honorable Anatole TSIOUKAKA dans les regroupements des villages MABIMBI

0 76

L’honorable Anatole TSIOUKAKA et son suppléant François DOUNENI, se sont pliés à un grand exercice républicain ; celui de rendre compte des travaux de la session parlementaire 2021.

Tout débute par une réunion de mise au point tenue à son domicile de MATSATSA, le vendredi 13 aout dernier à midi. Réunion à laquelle prenaient part les responsables des structures de base du Parti Démocratique Gabonais (PDG), conformément aux orientations du Distingué Camarade Président son Excellence ALI BONGO ONDIMBA, par la voix du Secrétaire Général ERIC DODO BOUNGUENDZA.

Rehaussée par le Secrétaire Départemental, JACQUES MOURENDE TSIOBA qu’accompagnaient ses proches collaborateurs Fabrice Litona Ndzedi et  ERIC Sylver NDOMBA, il s’est agi pour l’honorable Anatole TSIOUKAKA en sa qualité de Membre du Bureau Politique(MBP) du 2ème siège du département de MULUNDU, d’entretenir son auditoire sur trois points essentiels  :

1) L’incitation des populations à s’enrôler massivement au PDG ;

2) Affirmer son appartenance à ce parti ;

3) La formation des militants.

Prenant la parole à son tour, le Secrétaire Départemental JACQUES MOURENDE TSIOBA a reconnu les qualités managériales de l’honorable Anatole TSIOUKAKA qu’il n’a d’ailleurs pas hésité de qualifier de « bon élève » au sein du Parti Démocratique Gabonais (PDG).

HeaderBanner

Une fois les points sus mentionnés épuisés, l’initiateur a offert une collation à ses hôtes non sans décliner les principales articulations de sa future tournée parlementaire dans le deuxième siège du département de MULUNDU, son fief politique.

Le samedi 14 août dernier ; au lendemain de ladite réunion, Anatole TSIOUKAKA et son suppléant François DOUNENI qu’accompagnaient les deux Secrétaires Fédéraux Jonas Mouawoudi Foumbala et MBIKA, les deux Délégués UJPDG et UFPDG, ont sillonné des villages Mana-mana à Mabimbi.

Comme partout ailleurs la substance du message de l’Honorable est restée la même à savoir ; la pénalisation des IVG (interruption volontaire de grossesse), le viol, la succession, l’exploitation illégale des ressources forestières, etc. Ont cristallisé les débats. Cela après avoir pris le soin d’entendre les doléances des populations parmi lesquelles :

1) le conflit homme-éléphant et la non-indemnisation des plantations dévastées ;

2) le non-paiement des allocations destinées aux veuves et aux jeunes filles mères

3) l’absence des médicaments dans les structures sanitaires.

C’est en leurs qualités de pédagogues que l’honorable et son suppléant ont édifié leur électorat.

Après MABIMBI à 18 heures, Anatole TSIOUKAKA a invité la délégation à partager un repas à son domicile.

Avec launemediagabon

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.