DGBFIP : Pragmatisme et discrétion dans l’accomplissement des misions.

0 100

En dépit d’un climat social quelque peu désolant et qui est la conséquence d’une grève des régies financières, la Direction générale du budget et des finances publiques (DGBFIP), a été en cette fin d’année 2021, l’administration publique qui s’est positivée dans le traitement satisfaisant de nombreux dossiers. Plusieurs entreprises et autres partenaires de l’État gabonais, malgré le contexte de la double crise, financière et sanitaire dans le pays, n’en espéraient pas mieux.

En effet, la paralysie volontaire de la collecte des recettes budgétaires de l’État n’aurait affecté en rien sur la détermination et l’engagement au travail des agents de la DGBFIP de répondre à leur obligation régalienne.

                              

HeaderBanner

Le Directeur général du budget et des finances publiques, Fabrice Andjoua Bongo Ondimba, dont l’administration s’est vue redéfinir certaines de ses missions dans le cadre de la mise en œuvre du Plan de relance de l’économie (PRE) pour de nouvelles politiques budgétaires et des finances publiques de l’État, a su tiré du jeu son épingle dans une parfaite discrétion. Malgré des tentatives de déstabilisation rondement menées à des fins de nuisance du travail managérial impulsé par l’ancien pensionnaire de l’École supérieure de gestion (ESG) de Paris. Dont le passage remarquable au prestigieux établissement couronné par l’obtention d’un MBA (Master business administration) –  option finances  –  lui a ouvert les portes des grandes administrations financières du pays avec des résultats globalement satisfaisant.               

Selon de nombreuses observations, la DGBFIP, a ravi la vedette de performance de l’administration publique gabonaise. Fabrice Andjoua Bongo Ondimba devrait avoir le mérite et les faveurs des décideurs du pays pour mener, vers dautres cieux, son challenge comme indiqué par le PAT (Plan d’accélération de la transformation), dans son volet de l’investissement humain décliné par le Président de la République, Ali Bongo Ondimba.

A ce jour, le pragmatisme et la discrétion dans l’action de Fabrice Andjoua Bongo Ondimba, par son sens de responsabilité, ne laisse personne dans l’indifférence.  Au point d’impacter positivement dans l’environnement politique du natif du deuxième arrondissement de la commune de Franceville.

Thierry Mocktar

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.