Education-Formation/1er Salon de l’étudiant : Une opportunité d’avenir                         

0 68

Ouvert, ce Lundi 21 mars 2022 à Libreville en présence de la Ministre, Camélia Ntoutoume Leclercq, en charge de l’éducation nationale et de la formation civique, l’organisation du 1er Salon de l’étudiant au Gabon est une opportunité d’avenir pour l’épanouissement intellectuel des jeunes apprenants gabonais qui aspirent à un enseignement de qualité après l’obtention du baccalauréat.

Les universités africaines et grandes écoles du continent, partenaires de la plateforme Smart africa student (SAS) ont mis à profit l’occasion qui leur a été offerte par le gouvernement gabonais pour présenté au grand public leurs différentes offres de formation et d’enseignement. L’objectif étant de familiariser ces jeunes avec les différents établissements et les filières disponibles.

               

HeaderBanner

Surtout qu’au lendemain du dernier Sommet France-Afrique dédié à la jeunesse du continent, la formation des jeunes fait partie des priorités bien spécifiques des politiques publiques des décideurs du continent. Comme l’a souligné l’Ambassadeur du Maroc au Gabon, Abdellah Sbihi « Dans le cadre de l’accompagnement de la formation des jeunes gabonais, 150 bourses d’études sont octroyées dans diverses filières ». Ce qui traduit de l’excellence séculaire des relations d’amitié entre les deux pays ainsi que de leurs dirigeants respectifs. Tant plus qu’au niveau de la coopération marocaine, le Gabon reste le plus grand bénéficiaire en matière d’octroi de bourses d’études pour les étudiants.                      

En organisant ce salon, le Ministère de l’éducation nationale et de la formation civique participe de ce fait, aux côtés des autres Ministères, à apporter une réponse efficiente à la problématique de l’inadéquation Formation-Emploi. Toute chose qui permettra au pays de mieux s’arrimer aux profondes mutations du tissu économique du monde en général, et du pays en particulier.              

En effet, pour Camélia Ntoutoume Leclercq « le présent salon a donc pour but de faire connaitre les formations qui sont proposées dans les filières des différents établissements supérieurs retenus, avec les niveaux et les spécialités très variés. Ce, pour répondre aux aspirations légitimes des apprenants en tenant compte du projet politique du chef de l’État, Ali Bongo Ondimba », a dit en substance le membre du gouvernement.

Il est à noter que les représentants du Ministère de l’enseignement superieur, de la recherche scientifique, du transfert de technologie, de la culture et des arts, et ceux de l’Agence nationale des bourses et stages du Gabon (ANBSG) ont pris part à ces rencontres d’échanges.

Thierry Mocktar

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.