Gabon : le ministre de la santé procède au lancement de la semaine mondiale de sensibilisation à la résistance aux antimicrobiens

0 178

En collaboration avec l’Agence du médicament et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le Ministère de la Santé et des Affaires Sociales a donné, ce jeudi 23 novembre courant, le coup d’envoi des journées portes ouvertes relatives à la lutte contre les résistances aux antimicrobiens par son ministre de tutelle, Adrien MOUGOUGOU, à l’hôtel Nomad de Libreville.

Pour mieux indiquer le caractère collectif du combat planétaire auquel chaque individu doit s’associer, cette semaine de sensibilisation a pour thématique : «Prévenir ensemble la résistance aux antimicrobiens ».

L’objectif de cette sensibilisation est d’interpeller tout le monde sur la dangerosité de ce phénomène de santé publique «[…] qui peut mettre en péril quasiment l’existence de l’être humain sur la terre.»

D’après le ministre de la santé, le moyen le plus efficace pour éradiquer ce fléau serait d’avoir une consommation responsable d’antibiotiques.Une discipline qui éviterait à l’organisme de développer une résistance aux antimicrobiens.

HeaderBanner

«Nous devons revenir aux fondamentaux où l’antibiotique est seulement prescrit quand cela est nécessaire pour s’attaquer à la bonne bactérie», a renchéri le représentant adjoint de l’OMS, INOUA.

Aussi, l’automédication est-elle prohibée. Cette pratique favoriserait un mélange de différents types de médicament qui pourrait conduire à des intoxications.

Il est à signaler que les volailles, les animaux d’élevage et les aliments entretenus avec des pesticides que nous consommons au quotidien contiennent des antimicrobiens. Raison pour laquelle il faut régler la prise d’autres antibiotiques au risque de développer des résistances.

Jessy Mboukou

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.