Journée nationale de la femme à Oyem: L’association Femmes de Coeur exhorté la femme Oyemoise à être audacieuse à l’ère de l’économie numérique

0 14

Oyem, le 17 avril 2021- (Actualites 241). Si cette journée du 17 avril a été déclarée fériée et chômée sur le territoire national c’est à cause de la célébration de la Journée Nationale de la Femme dont les plus hautes autorités du pays en tête desquelles le Chef de l’Etat, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA et son épouse tiennent à leur rappeler leur importance et la place qu’elles occupent au sein de la Nation gabonaise.

Dans cette optique, s’est tenue ce samedi 17 avril 2021 à Oyem, une rencontre féminine placée sous l’autorité du premier citoyen de la Ville, Christian ABESSOLO MENGUEY, et ce, loin du grand public, pour cause de pandémie à coronavirus, dans la salle de Mariage de l’hôtel de Ville sous l’initiative de l’Association Femme de Cœur qui se voulait de cadrer avec cette vision du couple présidentiel.

Ainsi au cours de cette rencontre à l’Oyemoise, dans sa première édition, en présence du Chef de Service Provincial de la Famille, Blandine MINKUE ESSONO épse MVE, la question que l’on a été en droit de répondre résidait sur le thème porté sur « Femmes et Entrepreneuriat : enjeux et perspectives en temps de crise ».

Pour y parfaire à cette thématique et à l’ère de l’économie numérique, l’assise de cette matinée, a permis aux participantes de suivre des exposés, repartis en trois panels dont le premier s’articulait sur « la culture de l’entrepreneuriat » auquel la responsable de la Communication de ladite association, Nadine EYANG MBA, s’est fait le devoir d’épiloguer avec ses auditrices en ouverture.

HeaderBanner

Ensuite, les panélistes venus de la Commune et de la zone rurale, ont également suivie avec d’une attention particulière, l’exposé fait au titre du panel 2 qui portait sur « l’innovation des techniques de vente à travers les NTIC » d’une présentation d’Audrey Cécilia NDUTUM NDONG, présidente de l’Association Femmes de Cœur.

De ce fait, Audrey Cécilia NDUTUM NDONG, qui édifiait ses mères et sœurs s’est apaisante principalement sur la bonne utilisation du Smartphone afin de se faire de l’argent à la sueur de son front martelant le sens de la revalorisation de la culture agricole. Des arguments dont, la promotrice de l’évènement trouvait tout leurs sens à inviter l’auditeur à s’arrimer à la vente en ligne des produits vivriers étant entendus que nous y sommes à l’ère de l’économie numérique.

Au terme de ces conférences débats, la femme Oyemoise, a été éclairer au troisième panel relatif à « la résilience en temps de crise », par la conférencière port-gentillesse, Prisca MAYECKY épouse HOMBOUHIRY et par ailleurs fondatrice du programme Femmes d’Action Épanouies.

En outre, bien que captive aux enseignements du jour, les Oyemoises, assistées de leurs sœurs de la communauté haoussa, ont eu droit également aux éclairages sur l’objet de l’entrepreneurial notamment liés aux procédures de création des PME, par la Directrice Provinciale de l’ANPI du Woleu-Ntem, Douchka Madeleine NTSAME BEYEME, qui n’a pas manqué de porter des conseilles techniques à son assistance sur des procédures administratives en vigueur.

Toutefois, reste-t-il à préciser que cette rencontre qui a enregistré la présence du Préfet du Département du Woleu, Brice Arcadius MOUSSIROU, au cours de sa clôture, a également connu la participation active des plus proches collaboratrices de la plus haute autorité de la province, à savoir, la responsable de la communication du Gouverneur dont, Marise MENGUE et de Joséphine OBAME.

Enfin, comme il est dit qu’après l’utile suit l’agréable, la femme, maillon important dans le processus de développement d’Oyem, a au terme de ces réflexions été conviées au partage d’un verre de jus et au petit croissant offerts par le comité organisateur qui entend diversifier ses actions et rendre pérenne l’évènement de ce samedi 17 avril 2021 au le nord du Gabon.

Source: C.M.O

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.