Madina Broni, un ghanéen devenu une femme

0 7 663

Le Ghana reste l’un des pays d’Afrique où l’homosexualité est mal vue. Mais malgré cette opposition farouche, certains homosexuels ont réussi à se préparer à vivre la vie qu’ils souhaitent tant avoir.

L’une de ces personnes est un jeune homme résidant à Médine qui a pris d’assaut les médias après avoir décidé de subir des opérations chirurgicales pour devenir le premier transgenre public du Ghana.

Dans une récente interview avec Al Jazeera, le président Nana Addo Dankwa Akufo-Addo a déclaré que même si la légalisation de l’homosexualité n’est pas à l’ordre du jour de son gouvernement pour le moment s’il y a une forte coalition et une agitation pour la légalisation à l’avenir, un amendement de la loi sera pris en considération.

Il a déclaré que la pratique des homosexuels est en contradiction avec les normes, la culture et les valeurs du pays.

Il semble que son commentaire ait donné à la communauté lesbienne, gay, bisexuelle et transgenre une sorte de confiance pour se manifester et faire sentir sa présence.

HeaderBanner

Au cœur de Madina, l’une des communautés les plus peuplées et les plus musulmanes du Ghana, un transgenre s’est manifesté publiquement. Elle passe par Madina Broni.

Madina Broni, selon les rapports, a 28 ans et est une créatrice de mode, maquilleuse et esthéticienne professionnelle.

Son nom était prince, elle est restée à Médine la plus grande partie de sa vie et le 26 août 2015, elle a pris la décision de ne plus être un homme.

Elle espère devenir une mode, maquiller une célébrité au Ghana. Elle a dit qu’elle était passée d’homme à femme et avait subi sa chirurgie en Espagne.

Elle notera que sa famille et ses amis la soutiennent, ajoutant qu’elle dirige sa propre entreprise en tant que styliste.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.