Magouille des membres du bureau de la commission électorale: le camp du candidat Thierry Mebale Ekouaghe demissionne

0 167

Le Réseau National des Journalistes Indépendants (RENAJI) doit rendre officiel ce samedi 1er Août 2020 l’identité de son nouveau Président au sortir de l’assemblée générale élective devant opposé les candidats Thierry Mebale Ekouaghe et Jean-Claude Afa’A. Si l’élection doit se tenir a la régulière, triste est de constater qu’il se dégage comme une odeur de tripatouillage orchestré par l’un des bords des candidats depuis plusieurs jours. Une entorse au bon déroulement de l’assemblée générale élective suscitant des réactions appellant au boycott.

Pour ceux suivant de très près cette actualité il est nul nécessaire de rappeler l’importance du renouvellement de l’équipe dirigeante du Réseau National des Journalistes Indépendants (RENAJI) conduite jusqu’en juin dernier par Jean-Claude Afa’A (intérim) pourtant, il se dégage une forme de dichotomie visant à pourrir de l’intérieur l’association si chère à Brice Ndong l’initiateur. Aujourd’hui, la fraude semble être l’atout majeur de l’une des parties a priori déterminée à l’emporter par tous les moyens.

Selon certaines indiscrétions, cet intérêt spontané du candidat et Président (intérim) sortant Jean-Claude Afa’A pour la gestion du RENAJI cache des ambitions malsaines d’un groupuscule de journalistes.

« Il ambitionne se sucrer sur le dos de l’association avec ceux qui le motive, nous le savons tous. Il a été plusieurs mois durant Président, qu’a-t-il fait à part se vanter de l’être. » Fustige un journaliste sous couvert d’anonymat joint par notre rédaction.

HeaderBanner

À l’heure actuelle, les questions sont diverses d’un camp à l’autre, et même du côté de la commission en charge de l’élection. Quoi que du côté de Jean-Claude Afa’A la peur soit si grande au point de faire enrôler un électorat suspect.

Cependant, une vague de démissions des membres du bureau de la commission électorale chargée de mettre en place l’Assemblée générale élective du samedi 1er août 2020 est a déplorée, il s’agit : d’Isaac Mackanga, Vice-président. Narcisse Eyi, Secrétaire général et Ruchie Nkori, Trésorière.

Ces derniers dénoncent entre autres ; l’impartialité d’autres membres du bureau ayant pris faits et causes pour l’un des candidats, la gestion abracadabrantesque du président de ladite commission de la manne issues des cautions des candidats et des adhésions, mais surtout des adhésions avec des fiches remplies dans la rue et dans les rédactions. Une situation sur laquelle s’est appuyée le directoire de campagne du candidat Thierry Mebale Ekouaghe pour déclaré sa non-participation à cette élection qu’il considère perdue d’avance suite aux récriminations susmentionnés, dans une communication rendue publique ce vendredi soir. Ainsi, il invite ses soutiens à ne pas effectuer le déplacement au lieu retenu de l’assemblée générale élective.

Face a ce climat délétère au sein de la famille du RENAJI nous pouvons affirmer sans risque de se tromper que les traces seront profondes quelque soit l’issue.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.