PAT : Bounda Balonzi, artisan de la mise en œuvre du volet infrastructures

0 51

En charge du département ministériel qui est considéré de bras séculier dans la mise en œuvre du Plan d’accélération de la transformation (PAT), le Ministre des travaux publics, de l’équipement et des infrastructures, Léon-Armel Bounda Balonzi, peut à juste titre, être considérer de cheville ouvrière du programme triennal 2021-2023, instruit au gouvernement par le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, en vue de booster le processus de développement du pays en matière d’infrastructures prioritaires bénéfiques pour les populations.   

                         

En effet et durant cette période, le Ministre Léon-Armel Bounda Balonzi a été assigné d’une mission d’aménagement et de réhabilitation des infrastructures et d’équipements collectifs sociaux de base en vue d’améliorer les conditions de vie des populations ainsi que les échanges intercommunautaires,  inter-régionales et transfrontalières.       

A son avènement à la tête du Ministère des travaux publics, de l’équipement et des infrastructures, Léon-Armel Bounda Balonzi n’a jamais managé un effort pour satisfaire aux nombreuses attentes des populations gabonaises,  notamment, en matière d’aménagement et de construction des voies de communication. Tout en tenant compte de l’exécution du programme d’action assigné par le chef de l’État. Dont la construction de « la Transgabonaise », qui est l’émanation d’une vision de développement intégré du pays par le chef de l’État. Un projet qui met aussi en avant les capacités gouvernementales  dans la mobilisation des mécanismes innovants par la mise en œuvre du PAT (Plan d’accélération de la transformation). 

HeaderBanner

                 

Le lancement du PASIG (Projet d’appui aux secteur des infrastructures) à l’initiative du Ministre des travaux publics, de l’équipement et des infrastructures, intégre également la construction des routes et ouvrages, la réhabilitation des voiries urbaines et autres aménagements connexes. Un programme conçu pour le renforcement et la réfection des voiries urbaines, déjà en cours, dans le cadre du programme UKEF qui permet une amélioration des conditions de circulation du Grand Libreville et désengorger la capitale du pays. Mais aussi pour les structures routières de l’intérieur du pays.      

L’importance que revêt dans ce Schéma directeur national le Ministère des travaux publics, relève de l’amélioration du quotidien des gabonais en vie de soutenir la croissance du pays dans un contexte marqué par une double crise économique et sanitaire. Des qualités humaines  que Léon-Armel Bounda Balonzi a déjà fait prévaloir lors de son passage à  la direction du Laboratoire national du bâtiment et travaux publics du Gabon (LNBTPG), avant de mettre ses compétences à la disposition du gouvernement sois l’impulsion du Président de la République, Ali Bongo Ondimba. Ce n’est donc que justice rendue si le Ministère des TP est aujourd’hui dirigé par un homme d’action dont la volonté est la matérialisation auprès des populations de la  politique du chef de l’État.

Thierry Mocktar

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.