Poste SA : Michaël Adande veut innover à travers un nouveau modèle économique

0 66

L’équipe chapeautée par Michaël Adendet va donc, se lancer à de profondes réformes allant da sa réforme organique à la réforme de ses activités notamment son activité postale sur fonds d’innovation.

En effet, la politique de redressement actuelle de la Poste SA, ne suffirait pas à la sortir de cette situation. D’une dette de 18,436 milliards et des charges d’exploitation établies à 1,2 milliards, la Poste SA a besoin de se réinventer.

L’arrivée de Michael Adendet à la tête de la Poste SA en 2015, a donné un souffle à cette structure qui est passée de la cessation de paiements à une phase de restructuration qui poursuit son cours. Lourdement endettée autour de 18,436 milliards, consécutifs au non-versement aux différents partenaires des sommes collectées. S’ajoute les charges d’exploitation fixées à 1,2 milliards.

HeaderBanner

L’ont peut louer la détermination, le courage et l’abnégation de Michaël Adendet, qui a permis de continuer à satisfaire les salaires tout en impliquant  l’Etat, de la nécessité d’une subvention. Michaël Adendet est un chef rompu à la tâche au service de l’administration gabonaise.

Pour Michaël Adendet:  » la production de la Poste SA n’arrive plus à couvrir des charges d’exploitation. D’autant plus que la structure par son réseau de télécommunication est devenu vétuste et de surcroît non sécurisé « .

Soulignons que Michael Adendet a réussi à mettre en place un dispositif sécurisé répondant aux normes et exigences de la COBAC. Et cela a permis à la Poste d’assurer à nouveau ses salaires, quand une bonne partie de ses agents regroupés au sein du Synapost préfèrent s’adonner à des grèves qui n’ont parfois pas de raisons d’être.

Retenons que Michaël Adendet a pu obtenir la garantie de l’Etat pour sécuriser les dépôts des épargnants. Et a déposé un dossier auprès de la COBAC pour migrer en une micro-finance.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.