Quand mépris et manque de respect font de Joël Ngueuvu la mascotte de la direction d’Olam Gsez-Noip pour larguer les employés de la multinationale

0 296

Il ne se passe plus un jour sans que les employés de la multinationales Gsez-Noip se plaignent des agissements du tout puissant camerounais Joël Ngueuvu, le Directeur d’exploitation en même temps ingénieur mécanique de cette entreprise. 

Ce ressortissant camerounais au départ Directeur d’exploitation selon son contrat occupe aussi le poste d’ingénieur mécanique ce qui constitue d’ailleurs une violation flagrante de l’article 140 du code du travail gabonais. Selon certaines sources autorisées, Joël Ngueuvu qui affiche de manière vestentatoire ses titres ronflants sur les réseaux sociaux, ne serait plus lié à l’état gabonais ni à Noip puisque son autorisation de travailler a expiré depuis mai 2023.

Question, comment peut-il encore exercer dans une entreprise de fierté et de valeur nationale ? N’y a t-il pas de gabonais pour occuper ses postes qu’il accumule sans que la direction de Gsez-Noip s’en émeuve ? Des informations concordantes soutiennent que ce sujet Camerounais dont l’autorisation d’emploi a expiré serait l’homme de main de la direction d’Olam Gsez-Noip.

HeaderBanner

En effet, celui-ci, Joël Ngueuvu puisqu’ il s’agit bien de lui excelle désormais dans l’intimidation des membres du syndicat. Et depuis là, un climat délétère s’est installé au port d’Owendo, ou la moindre contestation, la moindre plainte est devenue un motif de sanction ou licenciement. D’ailleurs nous apprenons que le dialogue social a été interrompu malgré les instructions de l’ex ministre du travail Madeleine Berre qui avait exigé à son cabinet de (…) les différentes parties autour d’une table.

Le désormais tout puissant de Gsez-Noip fait la loi sur le terminal d’Owendo comptant certainement sur ses patrons et les inspecteurs du travail qui seraient de mèche selon certaines révélations. Au moment où les autorités de la Transition parlent de la restauration des valeurs Olam Gsez-Noip navigue à contre courant et foule au pied les injonctions du Président de la Transition Brice Clotaire Oligui Nguema qui tient à redonner au gabonais leur dignité.

Joël Ngueuvu est il plus gabonais que les nombreux gabonais diplômés en logistique ou en mécanique pour accumuler deux postes? La direction générale d’Olam gagnerait à réparer ce mépris des lois en République Gabonaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.