RENAJI/ Commission électorale:  » coûte que coûte l’élection se tiendra samedi 01 août », dixit Rhonny Placide Obame

0 411

Libreville, le 29 juillet 2020-( Actualite24)- Le président de la commission chargé d’organiser l’élection du 01 août prochain pour élire un président pour une durée de 2 ans à la tête du Réseau National des Journalistes Indépendants (RENAJI) a tenu une conférence de presse au siège provisoire sis à nzeng-ayong dans le 6ème arrondissement pour étayer les zones d’ombre sur les irrégularités qui lui sont reprochées.

En effet, le président de la commission Rhonny Placide Obame avait été choisi au cours de l’assemblée générale du 11 juillet dernier avec d’autres membres pour organiser l’élection, car ce jour le réseau était au bord de l’implosion au vu des avis qui divergeaient.

Selon le président de la commission, il s’est posé un problème de non respect des textes lors de l’assemblée générale du 11 juillet, car le bureau sortant n’avait fourni aucun élément fiable pour organiser une élection transparente.
« L’ une de nos missions était donc aussi de constituer une liste électorale fiable dans le respect des dispositions statutaires pour garantir une élection transparente », a expliqué Rhonny Placide Obame président de la commission électorale.

Rappelons que la commission électorale est composée de six (6) membres dont un président et un vice-président, deux (2) représentants de chaque candidat.

HeaderBanner

La démission des représentants du candidat Thierry Mebale Ekouaghe tourne autour de la partialité, des adhésions effectuées hors du siège de la commission et d’une gestion opaque des finances.

A cet effet, M. Rhonny Obame aurait voulu en débattre et dresser un procès verbal contenant les inquiétudes des uns et les explications des autres lors de la plénière de mardi 28 août. Malheureusement Dieu en a décidé autrement.

Le président de la commission électorale invite les uns et les autres à la retenu et invite les démissionnaires à regagner la commission pour terminer le travail qu’ils ont commencé. Dans le cas contraire il sera obligé de nommer d’autres.

« C’est une simple élection corporatiste faisons preuve de maturité parce que les gens nous observent et nous jugerons », a-t-il martelé.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.