TCHIBANGA : LES RESPONSABLES DES SERVICES DÉCONCENTRÉS SENSIBILISÉS SUR LA DÉCLARATION DES BIENS

0 72

Tous les responsables des administrations déconcentrées de la province ont fait le déplacement de Tchibanga, ce jeudi 15 décembre 2022. Sur invitation de la Commission Nationale de Lutte Contre la Corruption et l’Enrichissement Illicite (C.N.L.C.E.I). Elle poursuit sa campagne de sensibilisation à travers le pays.

Pierre PAMBOU, Maire par intérim de la commune, à souhaité la bienvenue à la délégation de la C.N.L.C.E.I, conduite par son 1er Vice-président Isidore MENGUÉ ME NDJOUNG. Soulignant que la lutte contre ce phénomène est celle de toute la nation, celle des femmes et des hommes soucieux de voir et de contribuer à améliorer les conditions de vie et à renverser la tendance.

En effet, comment envisager le développement durable de notre pays, sans tâcher d’abord d’assainir et moraliser l’administration publique? Cette préoccupation, Madame le Gouverneur Nicole NOUHANDO l’a clairement exprimée dans son discours circonstanciel. Pensant que « la lutte anti-corruption va de pair avec la stabilité politique, le progrès économique, la sécurité dont nous avons tous besoin… »

Isidore MENGUÉ ME NDJOUNG, chef de délégation, a justifié leur présence à Tchibanga, qui répond à l’urgence de faire que les agents publics déclarent leurs biens. Et, aujourd’hui, la nouvelle loi impose aux élus politiques en poste et les futurs candidats aux élections à le faire également. Puisqu’ils doivent, dans leurs dossiers des candidatures, insérer le récépissé de déclaration des biens.

Il faut dire que la présence des experts, à Tchibanga, fait partie des 3 missions de la commission, que sont la prévention, le contrôle et la consultation. La prévention consiste à sensibiliser les uns et les autres sur le travail de l’institution.

HeaderBanner

Aussi ont-ils édifié les participants sur 3 modules, objet d’exposés nourris, sur la présentation de la Commission, la déclaration des biens et la procédure d’enquête.

La pertinence des questions posées par l’assistance, notamment sur le remplissage des fiches de déclaration, puis l’impact du contrôle de la commission au niveau de l’administration et de la société, tout celà a permis aux différents orateurs de saisir l’intérêt qu’ils ont de la rencontre.

Ainsi, plus d’orientations ont été apportées sur la démarche de déclaration des biens et le remplissage des fiches. Avant d’inviter les uns et les autres à faire la différence entre les biens personnels et les biens publics. Afin d’éviter la confusion observée encore chez certains administratifs, qui gèrent les biens de la communauté comme leur propre patrimoine.

L’autorité provinciale s’est réjouis de la qualité des exposés enrichis des recommandations. Elle reste convaincue que les agents publics, en poste dans sa province, en sont désormais outillés à servir les usagers de l’Etat, avec plus d’exemplarité.

Mme NOUHANDO n’a pas omis de remercier les plus hautes autorités républicaines, en tête desquelles le Chef de l’Etat Ali BONGO ONDIMBA, pour les actions visant à restaurer l’autorité de l’Etat. Les faits avérés de corruption et de détournement des fonds publics étant sévèrement condamnés aujourd’hui.

OLIVIER BAAK

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.