Vie Syndicale :  Jocelyn Louis Ngoma : « Le dialogue social n’est pas réservé à une élite d’acteurs dans l’entreprise ».

0 32

Le  dialogue social, tel que le définit l’OIT, inclut tous types de négociation, de consultation ou simplement  d’échange d’informations entre  les représentants des gouvernements, des employeurs et des travailleurs selon des modalités diverses, sur des questions relatives à  la politique  économique et sociale présentant un intérêt commun. Il peut avoir lieu à l’échelle nationale, régionale, sectorielle ou d’entreprise.

Le dialogue social n’est pas réservé à une « élite » d’acteurs dans l’entreprise, il concerne l’ensemble des salariés. C’est pour cette raison que l’information et la communication doivent être considérés comme des moyens essentiels de la pratique du dialogue social.

En entreprise, le dialogue social a pour objectif de permettre une meilleure cohésion et de développer un sentiment d’appartenance, en remettant le salarié au cœur du débat. il permet une résolution efficace et durable, des problématiques économiques et sociales majeures dans l’entreprise.

HeaderBanner

En contre partie, la direction générale évidemment, est l’autre acteur du dialogue social en entreprise. En effet, le directeur général détermine la stratégie de l’entreprise et la communication en interne. C’est le Responsable des Ressources Humaines, qui est chargé de faire le lien entre la direction générale et les travailleurs. Il favorise le dialogue social par la communication et l’écoute qu’il apporte aux salariés. Cest donc un maillon primordial du dialogue social dans l’entreprise.

S’agissant de la représentativité syndicale, parfois instrumentalisée par des employeurs autocrates pour semer la confusion dans l’unité des travailleurs, elle n’est pas un critère d’éligibilité pour prendre part au dialogue social. Elle n’est prise en compte au nom des salariés, que dans le cadre de la signature des accords collectifs.

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.