DECHARGE PUBLIQUE D’OYEM: Le Maire appelle à la solidarité communale pour éradiquer le phénomène des dépôts sauvages

0 47

Oyem, le 02 avril 2021- (Actualites 241). Bien que la déchetterie de la Ville soit ouverte exclusivement aux habitants de la Commune, mais celle-ci devrait faire l’objet d’une exploitation convenable par ses usagers.

Ainsi, dans une action de réaffirmer la responsabilité de la Mairie dans le domaine des déchets urbains, mais de rappeler aux exploitants de la décharge aux sens du devoir civique, l’Hôtel de Ville vient d’effectuer une vaste opération d’aménagement de la décharge publique de sa citée.

En effet, c’est sous la conduite du Chef de Service de la voirie municipale, Céssar Auguste OGNANE ELLA et en compagnie de, l’actuel DFR, Théophane EKOUMA ABESSOLO, que ladite mission de terrain, commise par le Maire Central, s’est déroulée ce vendredi 02 avril 2021 dans le deuxième arrondissement au quartier Mfoul.

HeaderBanner

Il ne s’agissait pas de faire le shérif auprès des indélicats trouvés sur les lieux, mais d’attirer leur attention et de mener l’activité régalienne assignée à son service de voirie et avec l’appui technique d’un opérateur économique local en procédant au désenclavement de la voie d’accès et du plateau inondés anarchiquement des objets encombrants, comme épaves de véhicules, pneus et des déchets d’équipements électriques et électroniques (ordinateur, réfrigérateur, télévision, cafetière électrique, etc.).

A cet effet, ces auteurs qui doivent comprend qu’ils sont interdits de faire comme bon leur semble, sont donc, une énième fois, rappeler à l’ordre et inviter à contribuer positivement aux efforts de leur municipalité qui n’a de cesse mener à bien cette mission régalienne malgré la carence des moyens techniques spécifiques pour son domaine de la voirie urbaine. 

A noter que, bien qu’il soit ici question de souligner l’interdiction formelle des dépôts sauvages pour la décharge publique qu’il sied aussi de préciser qu’une autre action de même envergure se pointe également à l’horizon, toujours dans ledit arrondissement mais plus précisément à l’unique poubelle publique qui reste d’actualité au marché de Ngouéma, actuellement inondée d’immondices.

Enfin, pour faire face à cette situation préoccupante d’insalubrité concernant ces deux emplacements, l’Edile, Christian ABESSOLO MENGUEY, fait appel à la solidarité communale et au sens du devoir civique pour éradiquer le phénomène des dépôts sauvages dans sa Ville.

                
Source: S/Com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.