Dialogue national inclusif : Quid des contributions citoyennes de Julien Nkoghé Békalé

0 279

En appelant l’ensemble des forces vives de la nation pour apporter leurs contributions citoyennes et participatives à ce grand débat national, du mois d’avril prochain, les plus hautes Autorités de la transition en tête desquelles le général de brigade Brice-Clotaire Oligui Nguéma, invitent les gabonais à s’inscrire massivement à la construction de l’édifice du Gabon nouveau en marche depuis le 30 août dernier.

Répondant favorablement à cet appel, l’ancien Premier ministre Julien Nkoghé Békalé, a récemment fait part de ses propositions qui devraient constituer la trame des débats dans le fonds et dans la forme. Car ayant toujours fait, sous d’autres formes, l’objet d’intense débat dans les précédentes assemblées parlementaires. Dont les incidences ont constamment fragilisé l’opinion nationale. Notamment en ce qui concerne les débats sur les révisions constitutionnelles récurrentes ou encore qu’il s’agisse de la passion sur le débat de la vacance du pouvoir.

HeaderBanner

En effet, en proposant comme contribution la constitutionnalisation du pouvoir militaire, l’adoption d’un régime présidentiel avec un président de la République élu sur ticket avec un Vice-président au suffrage universel direct et renouvelable une fois, la suppression du poste de premier ministre, la limitation des mandats du président de la République, des élus locaux et nationaux, l’adoption de la loi d’approbation par le parlement de la proposition de nomination des ministres, etc, Julien Nkoghé Békalé s’inscrit dans la logique d’une perspective de voir le Gabon disposer véritablement d’institutions fortes jouant pleinement chacune sa partition, selon le principe égalitaire de la séparation de pouvoir. D’autant plus que ces propositions sont d’un grand intérêt politique, économique et social pour le pays. Malheureusement galvaudé par les politiques traditionnels qui ont toujours évité de se prononcer sur ces questions fondamentales et nécessaires pour l’apaisement du climat politique devenu délétère ces dernières années. La tenue du Dialogue national inclusif initié par les Autorités du Comité de transition pour la restauration des institutions (Ctri) est une opportunité qui obéit à ses attentes pour l’essor du Gabon vers la félicité. Magistrat de carrière et de profession, l’ancien Premier ministre, à travers ces réflexions, entend ainsi apporter sa pierre à la construction du nouvel édifice du Gabon.

Thierry Mocktar

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.