Dossier des retraités : Synareg et Anareg font des déclarations jugées inappropriées et infondées

0 27

 

Depuis l’entrée en fonction du Ministre du Budget et des Comptes Publics, le dossier des retraités gabonais a été pris en charge avec sérieux et transparence. Les affirmations émises par le Synareg et ses membres, suggérant une exclusion ou une partialité de la part du gouvernement, sont infondées et doivent être clairement réfutées.

Sous les très hautes instructions du Président de la République, Chef de l’État, le Général Brice Clotaire Oligui Nguema, plusieurs réunions ont eu lieu, avec la participation de toutes les organisations syndicales des retraités. Ces rencontres ont été marquées par une ouverture totale et un engagement envers tous les acteurs impliqués.

Il est important de souligner que le Ministre n’a jamais favorisé une organisation syndicale au détriment d’une autre, contrairement aux allégations du Synareg. Le parcours politique du Ministre et l’orientation vers une transition politique inclusive dans le pays ne tolèrent aucun comportement tribaliste ou clanique. Toute insinuation en ce sens est non seulement infondée mais aussi dangereuse pour l’unité nationale et la stabilité du pays.

HeaderBanner

Les progrès significatifs réalisés dans le traitement du dossier des retraités témoignent de l’engagement des autorités ministérielles et de toutes les parties prenantes. Parmi les principales conclusions des réunions, on note :

L’arrimage effectif des pensions au 28 février.
– La revalorisation de toutes les pensions non arrimées, y compris les pensions de réversion, également au 28 février.
– Le paiement des rappels des pensions arrimées et revalorisées sur deux ans, avec une mise en œuvre débutant le 28 février.

Il est important de reconnaître les efforts déployés par le Président de la République pour améliorer la situation des retraités gabonais, qui ont enduré des difficultés pendant plus de huit ans. Au lieu de semer le doute dans l’opinion publique, il est impératif de soutenir ces avancées tangibles.

Le mois de février représente une étape cruciale dans l’amélioration des conditions de vie des retraités. Le Synareg et ses membres devraient plutôt reconnaître et apprécier les efforts entrepris au lieu de faire des déclarations infondées et perturbatrices.

En conclusion, il est essentiel de rester focalisé sur l’objectif principal : améliorer la qualité de vie des retraités gabonais et assurer leur bien-être. Le gouvernement reste engagé dans cette démarche, et la fin du calvaire des aînés retraités est sur le point de devenir une réalité tangible grâce à une action concertée et transparente.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.