Éducation nationale : les ambitions de la nouvelle école gabonaise fixées par Camelia Ntoutoume Leclercq                      

0 107

En recevant les partenaires sociaux, la Ministre de l’éducation nationale et de la formation civique, Camélia Ntoutoume Leclercq, a clairement indiqué le cap de la nouvelle stratégie defini par la vision du programme politique du Président de la République, Ali Bongo Ondimba. Le dialogue désormais instauré entre la tutelle et les partenaires sociaux de l’éducation nationale est l’amorce de l’orientation qui va guider l’action du membre du gouvernement pour atteindre les objectifs assignés  dans le cadre de l’action et des solutions instruit au gouvernement par le chef de l’État.                             

Camelia Ntoutoume Leclercq, pour ce faire, avec l’implication de l’ensemble des acteurs du secteur éducation se doivent de matérialiser cette volonté afin d’améliorer les conditions de vie et de travail. Cela se traduit, dit-on, du besoin d’une présence constante sur le terrain pour être en phase avec la réalité dont l’objectif majeur est la mise en oeuvre d’une action publique d’envergure et favorise la recherche de solutions aux problèmes qui minent régulièrement le secteurs éducatif gabonais.

                  

HeaderBanner

Un secteur en grève dès le début de l’année académique, le membre du gouvernement aura donc le cœur à l’ouvrage pour s’attaquer aux différents chantiers ouverts sous son magistère en qualité de Ministre délégué. Tout en poursuivant l’ensemble des réformes inscrites dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’accélération de la transformation (PAT). Les acteurs du secteur de l’éducation attendent, effectivement, de la part du gouvernement la concrétisation d’une meilleure prise en compte de leurs préoccupations pour un nouvel envol de lecole gabonaise. Les partenaires sociaux ont-ils, eux aussi, prospérer sur la voix de l’apaisement ?                  

En effet, pour le gouvernement, le dialogue social semble être l’étape indispensable pour mettre un terme aux mouvements sociaux récurrents  de blocage dans certains services publics et secteurs productifs dans le pays dont l’éducation nationale qui se trouve être pris en otage par les intérêts syndicaux. Afin de dénouer tous ces foyers, le chef de l’État a instruit aux membres du gouvernement de se mettre à la tâche avec un accent particulier sur la mise en oeuvre des réformes et la recherche des solutions concensuelles.            

Munie de ce bréviaire, Camelia Ntoutoume Leclercq sest aussitôt mise à l’ouvrage avec l’évidence d’une obligation de résultat. Afin d’impulser et coordonner la nouvelle dynamique attendue.                     

Femme de grande écoute et de large ouverture, Camelia Ntoutoume Leclercq ouverte à la négociation constructive va nécessairement œuvré pour l’exemplarité et le travail dans l’intérêt de la réussite de la mission qui lui a été assigné pour la nouvelle école gabonaise.

Thierry Mocktar

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.