Église Évangélique du Gabon: Englué dans les malversations financières, Augustin Bouengoune sommé de démissionner de la présidence de l’église

0 79

Libreville, le 30 décembre 2020-(Actualites 241). C’est au cours d’un point de presse tenu le mardi 29 décembre 2020, que le révérend pasteur Samuel Minko a au nom de l’Eglise évangélique du Gabon (EEG) et des fidèles, sommé leur président, Augustin Bouengoune, de démissionner de son poste.

Ils se seraient attribués, à chacun, 10 millions de f.CFA, des fonds d’un montant de 300 millions alloués par l’état pour la subvention des établissements scolaires de ladite Mission pour les élèves  admis en classe de 6ème. Le président Augustin Bouengoune a perdu la confiance des membres de la région synodale de l’Ogooué-Ivindo issues de sa congrégation qui exigent désormais sa démission.

HeaderBanner

« Soucieux de la préservation de l’éthique chrétienne et de la déontologie pastorale ainsi que la restauration de l’église évangélique du Gabon, les pasteurs laïcs de la région synodale de l’Ogooué-Ivindo déclarent ne pas tolérer de tels actes qui ternissent l’image de l’église et les condamnent avec fermeté », a déclaré  Samuel Minko.

En effet, ce dernier est aujourd’hui jugé par les siens, indigné de conduire le troupeau dont il avait la charge. Il est à noter que le président Augustin Bouengoune est englué dans des malversations avec cinq autres dirigeants de l’EEG dont Jean Faustin Mvone Mba, Jean Jules Foula Foula, Jean Jacques Ndong Ekouaghe, Guy Roger Mengue Amvame et enfin Joseph Nang Obiang. Un scandale qui fait tâche et qui ternit un peu plus l’image de cette église.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.