Estelle Ondo loue les valeurs cardinales et le sens patriotique de Jean Eyéghé Ndong.

0 46

Au moment où la société gabonaise s’est trouvée marquée par de nombreux événements politiques majeurs et d’envergure, le rapprochement de l’ancien Premier ministre, Jean Eyeghé Ndong, avec le camp de la majorité dirigée par le président de la République, Ali Bongo Ondimba, aura constitué la trame de plusieurs débats diversement interpréter dans certains milieux du pays.                                                 

Pour le député de la commune d’Oyem, Estelle Ondo, l’acte posé par l’opposant cadre parfaitement avec les valeurs fondatrices de la République gabonaise.                                 « C’est avec responsabilité que je salue sa décision et lui exprime mon soutien », a écrit Estelle Ondo.                          

Homme de grande probité doté d’une intégrité politique sans faille, en quittant le Parti démocratique gabonais (PDG) en 2009, Jean Eyeghé Ndong, alors Premier ministre du défunt Président Omar Bongo Ondimba, avait posé un acte historique dans le pays lors du décès du chef de l’État en exercice. Révélant ainsi sa dimension d’homme d’État. Dont le combat politique a toujours reposer sur une question d’idées, du sens de la démocratie et de l’orientation de l’État. Et non sur une question de personnes.                      

HeaderBanner

Pour Estelle Ondo « la décision de Jean Eyeghé Ndong est aujourd’hui motivée par la trajectoire manifestement peu productive d’une certaine aile de l’opposition politique et la nécessité de faire évoluer les postures des camps vers l’apaisement, le dialogue et la préservation de notre modèle républicain. Notre pays traverse une crise multiforme qu’un seul bord politique ne peut à lui seul solutionner : récession économique, Covid-19, valeurs, conditions de vies des populations… ».              

En effet, tout porte à croire que la sortie de l’ancien Premier Ministre, Jean Eyeghé Ndong de la Coalition pour la nouvelle république (CNR) se justifie par une absence de vision claire, réaliste pour proposer à la communauté nationale des solutions de pacification du pays, la reconstruction de l’opposition et surtout préparer l’avenir (2023) avec un leadership véritablement fédérateur.

Thierry Mocktar

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.