Estuaire : le retour probable de Julien Nkoghé Bekalé !

0 259

La fin du mandat présidentiel confié en 2016, au Président de la République, Ali Bongo Ondimba, par le peuple souverain, à quelques deux ans de l’échéance devrait, dans la  vision politique du chef de l’État, connaître dans les tous prochains jours, des mouvements et rebondissements politiques majeurs  dans l’objectif de la mise en œuvre du PAT (Plan d’accélération à la transformation) initié par le chef de l’exécutif gabonais pour un nouveau contrat de confiance. 

En effet, a travers ces changements très attendus des gabonais pour la satisfaction de leurs attentes au bien-être social et économique, l’on laisserait entendre dans les coulisses de certains milieux politiques du pays, le possible retour aux affaires de Julien Nkoghé Bekalé. Si le point de chute de l’ancien chef du gouvernement d’Ali Bongo Ondimba ne semble pas encore (pleinement) connu, il va s’en dire, qu’il devrait échoir au natif du Komo-Mondah une place de choix à la tête d’une institution constitutionnelle de la place au regard de ses états de service dans le dispositif de l’Exécutif gabonais et dans l’accompagnement de la politique du Président de la République.                     

Depuis son départ de la primature en juillet 2020, après y avoir passer dix huit (18) mois à la tête du gouvernement, l’Élu de la commune de Ntoum – dans la province de l’Estuaire  – Julien Nkoghé Bekalé, fidèle et loyal au pouvoir en place, est resté constant dans la vision politique impulsée par Ali Bongo Ondimba portant sur l’émergence du Gabon.                           

HeaderBanner

Au moment où le pays semble plonger vers des débats stériles « d’antisémite », notamment avec le climat actuel qui prévaut à la mairie de Libreville, avec pour objectif de porter atteinte à l’unité et à la cohésion nationale, et que d’autres lorgnent inexorablement le poste de Vice-président de la République, un possible retour en première ligne de l’ancien Premier ministre « serait l’occasion, certaine, pour le pouvoir de taire tous ces débats  qui visent l’éclatement du « vivre-ensemble » gabonais, qui est le principal cheval de bataille du Président de la République, Ali Bongo Ondimba, pour préserver l’équilibre sociopolitique », indique un analyste de la vie politique du Gabon.                              

Arrivé à la tête du gouvernement au lendemain de la large victoire aux élections législatives et locales de 2018 du Parti démocratique gabonais (PDG) – au pouvoir – Julien Nkoghé Bekalé, membre du Comité permanent du bureau politique, a payé le prix fort de la vision du chef de l’État d’adapter le gouvernement à de nouvelles ambitions de recherche de la croissance économique du Gabon, assainir le  climat des affaires, attirer de nouveaux investisseurs et capitaux étrangers ainsi que la poursuite des efforts de lutte contre la pandémie du coronavirus dans un contexte de double crises financière et sanitaire planétaire aigüe, conclut l’analyste.

Thierry Mocktar

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.