Gabon/covid-19: Suite à la seconde vague de contamination très élevée de la pandémie à coronavirus, le gouvernement met en place des protocoles plus efficients pour contenir la maladie

0 64

Depuis le mois de mars 2020, que le premier cas a été enregistré au Gabon, le taux de positivité atteignait les 0,2%. Alors qu’aujourd’hui le taux de positivité atteint  la barre de 4,63 %, en septembre 2020 dernier. le gouvernement suite à cette nouvelle vague de contamination très élevée entend désormais mettre en place des protocoles plus efficients pour contenir la propagation du virus qui devient plus virulent.

Le ministre de la santé en a appelé à la responsabilité des citoyens. Pour lui, “Si on a pu circonscrire la pandémie durant la première vague, c’est grâce au respect des gestes barrières et celles ci doivent être maintenues aujourd’hui pour contenir cette seconde vague”.

Dans cette optique, le gouvernement a, à la faveur d’une conférence de presse sur la situation épidémiologique du Gabon, fait l’annonce de nouvelles mesures, certes contraignantes, mais impérieuses pour contenir la seconde vague.

De fait, le retour au blocus du Grand Libreville (Akanda, Owendo et Ntoum), ainsi que le réaménagement des heures de couvre-feu (de 18heures à 5heures au lieu de 20 heures comme précédemment), a constitué une étape importante.

Dans cet ordre d’idée, le couvre-feu est donc loin de constituer une entrave aux libertés des populations. Bien au contraire.

HeaderBanner

En descendant dans la rue pour protester contre cette mesure ces deux derniers jours, les efforts du gouvernement s’en trouvent atrophiés et les vies des populations davantage exposées. Un ressaisisse ment est donc attendu.

Ainsi que l’ont rappelé Rose Christiane Ossouka Raponda, premier ministre, chef du gouvernement et Guy Patrick Obiang Ndong, ministre de la santé, les populations devront jouer une importante partition.

D’ailleurs, le ministre de l’intérieur, Lambert Noël Matha l’a rappelé à juste titre : “Face à la hausse des cas, il est impératif de prendre des mesures drastiques pour mieux combattre ce virus. (…) Il en va de la vie de nos concitoyens”. C’est dire.

Dans son adresse à la nation, le chef de l’État, Ali Bongo Ondimba rappelait : “Chacune et chacun a un rôle déterminant à jouer. C’est pourquoi j’en appelle à votre sens de la responsabilité et de la solidarité. À votre sens civique”. Avant de préciser : ” Plus que jamais, il est nécessaire de porter un masque et de respecter la distanciation physique comme l’ensemble des gestes barrières”.

Certes, les mesures restrictives peuvent paraître “drastiques”, mais les plus hautes autorités, confrontées à une tendance haussière, élaborent les protocoles sanitaires les meilleurs dans l’optique de préserver au mieux la santé des populations.

Rose Christiane Ossouka Raponda l’a rappelé très justement : “Le Covid-19 n’est pas un mythe, mais une réalité”.

Les populations sont donc appelées à accompagner le gouvernement dans les efforts qui sont engagés. Comme beaucoup de pays dans le monde, le Gabon est désormais confronté à une deuxième vague, plus haute que la précédente, avec un nombre de contaminations journalières plus élevé, ce accompagné par la découverte du variant anglais.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.