Gabon/Franceville : un pachyderme vient encore d’endeuiller une famille au village Bangoué-ville

0 66

les faits se sont déroulés le 15 juin 2021 aux environs  de 10h. La sexagénaire Caroline Bakabiyanzi, plus connue sous le petit nom de ‘’Imé Ntouki’’, sa fille et d’autres enfants s’étaient rendus en brousse,  pour couper des feuilles qu’on utilise comme  emballage pour le manioc, qu’elle vend au marché. Car vivant de ce petit commerce pour subvenir aux besoins de sa famille, comme beaucoup d’autres femmes de la ville.

En effet, Sur place en brousse, la famille concentrée à la tâche est soudainement surprise par un pachyderme qui a chargé la grand-mère avant de disparaître dans la brousse. On aurait dit un animal envoyé.

Ne pouvant surmontée seule ce drame, Sylvie, la fille de la victime va charger les petits-enfants d’aller chercher de l’aide au village, ce qu’ils vont se dépêcher de faire. Alertées, les populations vont à leur tour contacter la Brigade de gendarmerie de Franceville et les autorités du département. A savoir, le président du Conseil départemental de la Mpassa.

HeaderBanner

Conduite d’urgence à l’hôpital régional Amissa Bongo de Franceville, la sexagénaire ne survivra pas de ses blessures. Elle rendra l’âme quelques minutes après son admission au service des urgences.

Après Mékambo, Makokou, Oyem, Koulamoutou et Mayumba, voilà que Franceville, à son tour vient d’enregistrer un décès tragique suite à l’agression d’un éléphant. La problématique du conflit homme-faune se pose toujours avec acuité et ne cesse de faire des victimes. Un mort est un mort de trop. Le gouvernement devrait s’atteler pour trouver une solution.

Avec l’AGP

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.