Gabon/justice: Que sont devenus les détenus Tony Ondo Mba et Justin Ndoundangoye?

0 255

Libreville, le 27 janvier 2021-(Actualites 241). Depuis la mise sous mandat de dépôt de Tony Ondo Mba, le 13 décembre 2020 et de Justin Ndoundangoye le 9 janvier 2020 à la prison centrale de Libreville, pour détournement de deniers publics et blanchiment de capitaux, l’opinion se demande qu’est-ce qu’il en ai aujourd’hui de ces arrestations, sachant qu’une détention préventive dure 6 mois. Me Ruphin Nkoulou Ondo avocat de la défense à bien voulu nous éclairer sur cette question bien sûr dans le secret de l’instruction qu’il est tenu de respecter. 

  

HeaderBanner

il s’est malheureusement avéré qu’au mois de mars de l’année dernière, la pandémie de la covid-19,  a bloqué cette procédure,  parce que le rôle des avocats c’est de faire avancer la procédure en interpellant les juges d’instructions en charges de ces différents dossiers de pouvoir poser des actes, d’organiser des auditions, d’entendre les clients au fond, ce qui malheureusement n’a pas pu être fait parce que le gouvernement avait pris des mesures de restrictions dans le cadre de la lutte contre la pandémie à coronavirus.

Selon Me Ruphin Nkoulou Ondo: « les mesures prises par le gouvernement dans le cas de la lutte contre la covid-19, malheureusement enfreint la liberté pour l’avocat de rencontrer ses clients parce que l’avocat peut rencontrer ses clients à tout moment. Parce que l’avocat à un rôle très important qu’il joue auprès de ce client de le rassurer de lui donner des informations sur les avancées de sa procédure, d’échanger avec lui et de lui donner d’avantage d’assurance ». A lui de rajouter que « les délais de la détention préventive dans le cadre de ces infractions sont de 6 mois et qu’au delà de ces 6 mois, le juge d’instruction ou les juges d’instructions ont pris des ordonnances enfin de proroger la détention ».

Quelques mois après, une mesure sera prise qui permettait cette fois-ci aux juges d’instruction de pouvoir se déplacer et d’aller auditionner les détenus à la maison d’arrêt. Ce qui a permis aux avocats de se rapprocher des juges d’instructions pour effectivement convenir avec eux sur les dates au cours desquelles ces personnes pouvaient être auditionnées. Et donc il ya eu déjà des auditions qui ont été effectuées départ et d’autre par les juges d’instructions en charge de ces dossiers, Tony Ondo Mba  a été déjà auditionné. Au-delà de l’audition, il ya eu une confrontation entre lui et Brice Laccruche Alihanga, les mêmes actes ont été posés également au bénéfice de Justin Ndoundangoye.

Les avocats sont pris entre le marteau et l’enclume et ne peuvent pas jouer ce rôle qui est le leur à cause de la covid -19. Une décision à été envisagée pour interpeller le ministre de la Justice Garde des Sceaux pour que cette situation soit sereinement examinée.

« Je me bats pour arriver à prouver devant le juge d’instruction à la suite des actes d’auditions de confrontation et de tout ce qui sera fait autour de ce dossier l’innocence de mes clients parce que je tiens à ce que ces personnes retrouvent leur liberté et  retrouvent leurs familles. 2021,  nous l’espérons pourrait être l’année où nous souhaitons que ces affaires aient pu évoluer et ces personnes retrouvent  leur liberté », a conclu Me Ruphin Nkoulou Ondo.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.