Gabon: La Fecorefi s’insurge contre la gestion opaque par le gouvernement de la crise actuelle et signe indien!

0 84

C’est au cours d’un point de presse animé ce mardi 19 octobre 2021 que la Fédération des collecteurs des régies financières (Fecorefi) a tenu à s’insurger contre la gestion opaque par le gouvernement de la crise dans ce secteur véritable poumon de l’économie, invitant les agents à rester mobilisés et à se tenir prêts à manifester de manière forte contre l’entourloupe du gouvernement.

Malgré l’interpellation du gouvernement par les partenaires sociaux sur l’imperieuse nécessité d’établir un véritable cadre de concertation inclusif susceptible de bonifier  l’économie de notre pays, le message est rentré dans les oreilles des sourds.

En effet, cette montée au créneau intervient après  la publication du compte rendu des travaux du Comité technique chargé de la gestion de la Prime à payer aux agents qui a subi une diminution drastique de près de 64% des primes à la Performance Budgétaire du mois de septembre. Une façon de faire qui suscite aujourd’hui un grincements de dents au sein de cette grande famille des régies financières.

HeaderBanner

Il est à souligner que le Gouvernement a fermé les yeux sur les dysfonctionnements relevés lors des audits qui ont montré au grand jour de grossières anomalies à fort impact financier sur l’enveloppe des primes. Dont les doublons, les triplons, mais aussi de retraités et d’agents décédés. Le Gouvernement en refusant de nettoyer le fichier de chaque administration bénéficiaire de ladite prime est complice de la situation actuelle.

« La Fédération des Collecteurs des Régies Financières n’a eu de cesse de marteler que les membres du Gouvernement ayant unilatéralement rédigé puis fait signer les deux (2) Décrets au Président de la République, Chef de l’Etat, l’ont délibérément induit en erreur », a dénoncé le secrétaire général de la Fecorefi Sylvain Ombindha Talheywa III.

Aussi, la FECOREFI a proposé une alternative au gouvernement pour parvenir à trouver des solutions à cette crise. Il s’agit du retour aux fondamentaux, en cassant le pot commun avec autonomisation des administrations et contractualisations des objectifs et la revalorisation de l’appui budgétaire annuel alloué au titre de la prime et indemnités payées aux fonctionnaires.

Face à cet immobilisme, la Fédération des collecteurs des régies financières a appelé les agents « à demeurer mobilisés et à se tenir prêts à manifester de manière forte le cas échéant ».

« Ce qui se fait pour nous sans nous est contre nous », a conclu Sylvain Ombindha Talheywa III, Secrétaire Général de la FECOREFI.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.