Gabon/Ville Propre : Voici pourquoi la commune d’Akanda est la plus propre du Gabon

0 62

Malgré la tenue prochaine des élections générales dans le pays, le Maire de la Commune d’Akanda, Yvon Patrick Rombogouera a choisi de convier ses agents et les populations d’Akanda à retrousser les manches dans le cadre de la Journée Citoyenne comme à son habitude. Son ambition reste la même, maintenir sa ville au rang de commune la plus propre du pays en plus de contribuer aux biens être des populations.

Ce samedi 5 aout, la Mairie d’Akanda n’a pas dérogé à ce qui convient maintenant d’appeler « sa coutume », qui est d’inviter ses agents et sa communauté à mettre les mains « dans le cambouis », dans le cadre des journées citoyennes. Au programme du jour, Cité alhambra qui compte 1100 logements et ses alentours, le quartier dit « Château » et la plage du quartier « Sablière ».

Cette Activité qui a rassemblé plus de 500 habitants de la commune d’akanda, en majorité des jeunes, a été l’occasion pour le personnel de la mairie de communier avec les populations et d’échanger sur les différentes difficultés rencontrées par celles-ci au quotidien.

HeaderBanner

Dans un climat détendu, il était question à travers ces échanges de proximité, de rappeler l’importance de conserver la commune propre, notamment le long de la plage de la sablière. Il faut rappeler que les populations de cette zone d’akanda s’était déjà plaint à maintes reprises du retour à l’anarchie au bord des plages qui se manifestait à travers le retour d’établissements de débit de boisson, la consommation de drogue et d’autres pratiques peu orthodoxes et des faits de nuisances sonores décriés, très souvent au mépris des règles et dispositions en vigueur dont la mairie est garante des applications. Devant ses nombreux cris de détresse, la mairie se devait donc d’agir, ce qui a été fait, pour la grande joie des riverains comme en témoigne Maman rose, doyenne du quartier qui n’a pas manqué de remercier Yvon Patrick Rombogouera pour avoir rétablie de l’ordre dans le secteur, elle qui n’osait plus aller du côté de la « rivière », secteur. Même tonalité, du côté du chef de quartier, Yancy Bruno Ogowan « je suis très honoré de savoir que le maire pense régulièrement à notre population, en faisant le choix d’être sur le front contre l’insalubrité dans notre commune et la lutte contre l’insécurité qui revenait depuis l’émergence de certains bars, dont le plus dangereux a du être détruit. Le phénomène des ventes ou location de terrain litigieux est également un fléau que nous tentons de résoudre de ce côté de la sablière. Je suis bien content d’avoir l’écoute active de la mairie dans la résolution de ce dernier point qui est capital pour le maintien du vivre ensemble et de la paix au sein de notre communauté », a-il indiqué. Pour madame Jeannette Bignoumba, habitante au « château », cette action du jour symbolise assez bien la politique du vivre ensemble entretenue par les plus hautes autorités, dans un élan de solidarité et fraternité.

“La parole entraîne, l’exemple enseigne.”
Qui pour montrer l’exemple si ce n’est le premier magistrat de la commune ? Habillé d’un polo et d’un jean, le Maire de la Commune d’Akanda, Yvon Patrick Rombogouera avait tout d’un soldat engagé contre l’insalubrité urbaine. La Source de sa détermination ? la vision de ville propre tant prônée par le Chef de l’Etat, lequel en décrétant la Journée Citoyenne, voulait arrimer nos villes à un meilleur environnement urbain propice à la qualité de vie. On peut comprendre pourquoi, l’édile d’Akanda ne désarme pas et souhaite y associer toutes les populations riveraines. « La journée citoyenne nous impose une certaine discipline, que nous ne cessons de mettre en pratique chaque premier samedi du mois, depuis le lancement de cette décision par l’Exécutif », rappelait-il si bien.
Maintenant on comprend mieux la fierté des habitants de cette commune à se vanter d’etre « Akandais et fiers ».

Michel Mbina

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.