Grève au  ministère des transports: les agents ont pris en l’assaut le parking de leur département ministériel

0 5

Libreville, le 7 septembre 2020-Les agents du ministère des  Transports  ont investi  le parking de leur département ministériel. Une montée de tension consécutive à l’échec des négociations débutées, il y a plus de 4 semaines.

Le lundi 7 septembre 2020, à la faveur d’une assemblée générale présidée par Ghislain Malanda,  le président du Samtac, les agents grévistes ont menacé de paralyser l’ensemble des activités au sein des Transports si  leurs revendications ne trouvent toujours pas satisfaction par le ministre.

HeaderBanner

 Selon nos confrères de « topinfosgabon », les agents revendiquent ; une révision complète des  conventions de  concession, la mise à disposition des locaux pour les administrations du ministère, le paiement des primes à l’ensemble des agents, un recensement des recettes générées par les différentes directions… Sauf que ce chapelet de revendications se heurtent aussi bien à l’impuissance du ministre, incapable d’emmener les directeurs généraux à la table des négociations, qu’à la volonté de ces derniers d’entretenir l’opacité sur les recettes générées. Malversations financières, corruption, marchandage en tout genre…Les directeurs des administrations des transports terrestre, du permis de conduire, de la sécurité routière, de la marine marchande… sont ouvertement accusés d’entretenir le floue et le climat délétère.

 « Les directeurs généraux ont été convoqués par  le ministre à faire état des ressources qu’ils engrangent au sein de leur direction, sauf que ces derniers ont volontairement refusé de se plier à une injonction en boycottant leur participation au comité ad hoc mis en place pour les négociations. Cela donne à penser que nous évoluons dans un environnement où des roitelets  dictent leur loi. » s’indigne Ghislain Malanda. 

Source: topinfosgabon

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.