IMMO IPS visite plusieurs chantiers de Libreville

0 25

Le samedi 29 mai dernier en matinée, les investisseurs belges de la société IMMPO IPS ont sillonné la capitale, allant d’Alibandeng à Ngeng Ayong pour toucher du doigt le contexte de certains chantiers BTP dans l’espoir d’apporter son investissement qui  viendrait donner un coup d’accélération à certains de ces chantiers.

Accompagnés de plusieurs directeurs et des conseillers du ministère des Transports, de l’Equipement, des Infrastructures et de l’Habitat, les investisseurs belges de la société IMMO IPS, hôtes du Gabon et du ministre de tutelle Léon Armel Bounda Balonzi, ont sillonné dans plusieurs chantiers de la capitale ce samedi 29 mai 2021.

 Il était question pour les équipes du ministère de Transports, de l’Equipement, des Infrastructures et de l’Habitat, de présenter l’état d’avancement de certains chantiers et leur besoin de gagner en célérité, aux investisseurs belges de la société IMMO IPS qui avaient à leur tête leur président directeur général, Salvatoré PICCADACI.

 La visite qui avait démarré au jardin botanique d’Alibandeng afin d’offrir un peu de détente aux investisseurs belges, s’est poursuivie sur le chantier de rénovation des pavillons de la cité universitaire de Libreville. Sur place, les responsables d’IMMO IPS, entreprise disposant d’une innovation de taille en matière de construction de logements, ont pu s’enquérir des réalités multiformes de ce chantier dont on indique les travaux avancés à 50%.

HeaderBanner

 Ensuite, la délégation d’hommes d’affaires belges s’est rendue sur le chantier de construction du bassin versant de Nzeng Ayong, lequel bénéficie d’un appui financier de l’Union Européenne et de l’Etat gabonais. Pour le ministère des Travaux Publics, il est important que ce chantier qui vise à protéger les populations du 6e arrondissement des inondations récurrentes vécues par le passé, puisse aller à son terme même son état d’avancement actuel permet déjà de ramener de la quiétude auprès des populations.

«Avec l’aménagement de ce canal, nous avons retrouvé un peu plus de paix dans notre quotidien puisque nos maisons ne s’inondent plus. Cela nous change du passé où nous devions vider les eaux à chaque pluie », a indiqué une riveraine au bassin versant déjà réalisé sur 2,700 km parmi les 4km concernés par les travaux. En cas d’intéressement pour ce projet, les investisseurs belges pourraient soutenir financièrement la réalisation d’environ 1,300 km de travaux.

 Après Nzeng Ayong, la délégation s’est rendue à la zone économique de N’kok, pour y mesurer les avantages offerts aux investisseurs de cette zone entièrement intégrée qui compte déjà plus de 85 grandes industries installées dont une bonne partie dans la transformation du bois.

 Pour les investisseurs au Gabon, cette zone a la particularité d’offrir plusieurs avantages parmi lesquels, une défiscalisation et un abattement des droits de douane, une énergie bon marché, et la possibilité de bénéficier de tout un ensemble de services à proximité. C’est le cas de l’existence d’une zone résidentielle pour les travailleurs de la zone, d’un centre de formation aux métiers techniques pour une main d’œuvre de qualité, d’une zone dédiée aux banques, d’un parcs à grumes, d’un cluster d’exposition des produits finis bois, et d’un centre sportif.

 A noter que toutes ces installations ont été appréciées par les investisseurs d’IMMO IPS en tête desquels leur PDG, Salvatoré PICCADACI. Ne reste plus qu’à ces derniers, de matérialiser leur bon vouloir.

                                                                                           Alain Mbinah

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.