LA VILLE A RENDU UN DERNIER HOMMAGE A CHRISTIAN OBAME OWONO JUSQU’À SA DERNIÈRE DEMEURE AU CANTON KYE

0 90

« Nul ne connaît ni le jour ni l’heure » (Mc 13,28-32)… La mort peut donc emporter chacun de nous chez soit, sur la route, en pleine activité ou sur son lit d’hôpital. Tel demeure le mystère établi par Dieu le Père et qui vient, récemment, d’emporter un de ses fils, Christian OBAME OWONO.

Ainsi, notre regretté Christian OBAME OWONO, décédé à la suite de l’accident de circulation qui l’aura coûté la vie, avec son frère Jean Arsène MBA OBAME, au quartier-village Ewot-Mekok, le jeudi 10 juin dans les 19 heures, a reçu du vendredi 02 juillet 2021 au samedi 03 juillet, l’ultime hommage de la Municipalité dont-il a servir avec bravoure.

En effet, la famille et les proches du défunt ont manifesté et éprouver de douleur tout au long de ces funérailles. De sa mise en bière à la maison pompe funèbre (Gabosep) à son exposition à l’Hôtel de Ville, son entourage familial et professionnel n’ont eu que des larmes aux yeux pour apporter un témoignage d’affection, d’admiration et de reconnaissance à celui-là qui fut un digne fils du village et excellent collaborateur et collègue de travail.

« Monsieur le CT », dont ses oncles maternels nommait ancestralement « MEZUI me MFA », laisse une grande famille biologique et professionnelle endeuillée et repose désormais en Paix, depuis le week-end dernier à son village maternel d’Endama-Essangui dans le canton Kyè.

Bien que nous sommes des étrangers et voyageurs permanents sur la terre, le défunt Christian OBAME OWONO, qui laisse un vide immense derrière lui, a tenu saintement à mener à bien sa mission terrestre.

De ce fait, né le mercredi 17 avril 1968 à Libreville, Christian débutera ses études primaires en 1973 à l’Ecole Publique d’Oyem (EPO). Il réalisera, ensuite, un parcours secondaires et universitaire au Gabon, sans faute.

Nanti de ses diplômes nationaux, il s’inscrira dans une école supérieure en ingénierie
de Casablanca au Maroc d’où il obtiendra le diplôme d’Ingénieur en génie électrique, avec mention de « major de sa promotion ».

HeaderBanner

Nationaliste, le défunt Christian OBAME OWONO, fera son retour au pays et travaillera successivement à Schlumberger de Port-Gentil, puis à Gabtel avant d’être intégré à Gabon Télécom, entité liquidée quelques années plus tard par le Gouvernement Gabonais.

Mais, entrepreneur de son état, l’homme d’Ewot-Mekok, conclura un contrat de représentativité au Gabon avec la société NewSat Communications de Suisse dont le siège social se trouve à Genève.

Il faut dire qu’au soir du jeudi 10 juin 2021, au moment où le défunt Christian OBAME OWONO s’éteignait, il exerçait les fonctions de Conseiller Technique du Maire de la Commune d’Oyem, Christian ABESSOLO MENGUEY.

Le Collaborateur de Cabinet de l’Edile d’Oyem, chrétien baptisé, confirmé de l’Eglise Evangélique du Gabon, était dominicalement fidèle de la paroisse Jéricho de Libreville.

De la tribu Nkodjen (paternelle) et Essangui (maternelle), le regretté, Christian OBAME OWONO, laisse, à l’infinie douleur de son deuil, deux (2) épouses, douze (12) enfants et deux (02) petits-fils.

À ses épouses et à cette progéniture, le Bureau du Conseil que préside Christian ABESSOLO MENGUEY et le personnel Communal, dans sa diversité, leurs présentent, encore une fois de plus, leurs vives et sincères condoléances et leurs assurent de leur soutien multiforme.

Le Seigneur a donné, le Seigneur a repris. Adieu  » Monsieur le CT « .

Source:C.M.O

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.