Le 30e anniversaire de la journée mondiale de la liberté de la presse une occasion pour revisiter les acquis mais surtout solliciter plus des mesures d’accompagnement des pouvoirs publics 

0 60

La rencontre des professionnels de presse du côté de la Sablière leur a donné l’occasion malgré l’absence du ministre de tutelle, de dénoncer toutes les difficultés auxquelles ils sont confrontés.

 

Parmi elles le déficit des journalistes formés dans les grandes écoles spécialisées ; le manque d’accompagnement réel des écoles nationales qui consacrent des moyens colossaux dans le secteur ; l’absence d’un statut particulier des personnels exerçant dans le domaine ; le manque d’école de haut niveau spécialisée non pas dans la formation des communicateurs mais plutôt des journalistes ; la réduction progressive de l’aide et non le fonds destiné à la presse, toute la presse notamment privée etc.
Bref les journalistes et communicateurs ont échangé à bâton rompu.

HeaderBanner

Des textes législatifs et réglementaires vivement souhaités en vue de réguler les activités de la presse en ligne et l’encadrement de l’usage fait de l’information via les réseaux sociaux

Après plus de deux heures d’échanges, les hommes des média, le représentant de l’UNESCO dans notre pays, ont partagé un repas.

Rendez-vous a été pris pour l’année 2024.

NGONO INFOS

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.