Le ministre des sports André Jacques Augand annonce la reprise des championnats nationaux

0 18

Ce jeudi 22 février courant, le ministre des sports, André Jacques Augand a convoqué les acteurs du football gabonais au palais des sports de Libreville pour leur annoncer après plusieurs mois d’interruption la reprise très prochaine des championnats de football masculin et féminin et dans d’autres disciplines sportives. Il s’est également agi de travailler avec eux sur le type de format qui sied.

Suite aux instructions du chef de l’État, Brice Clotaire Oligui Nguema, le ministre des sports s’est entretenu avec la Linaf, la Linaffem et des associations des clubs et des joueurs pour leur annoncer la reprise du championnat. Outre ladite annonce, cette rencontre avec ces acteurs du football se voulait un moment de concertation afin de «voir à quel moment le championnat doit être relancé.».

Ces échanges ont abouti à l’élaboration d’un calendrier, lequel sera décliné dans les prochains jours.

Le ministre des sports a par ailleurs indiqué que cette reprise ne connaîtra plus d’interruption en pleine saison comme ce fut le cas les années antérieures par faute de financement.

« Nous avons pris également des dispositions pour que nous ne connaissons pas d’arrêt du championnat, surtout sur le salaire des joueurs.», a déclaré le ministre André Jacques Augand.

HeaderBanner

Pour cette reprise du championnat, les joueurs ont la garantie du paiement de leur salaire.

Toutefois, les championnats nationaux gabonais connaîtront un nouveau modèle économique. D’après le ministre des sports, l’État n’a plus vocation de «subventionner le sport ». Il apportera tout simplement un accompagnement. Les championnats nationaux seront désormais subventionnés par les entreprises pétrolières via leurs politiques basées sur la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

S’agissant de la dette relative aux arriérés de salaire des joueurs, André Jacques Augand, a indiqué que le dossier y relatif se trouve actuellement sur la table du premier ministre, Raymond Ndong Sima et celle du chef de l’État, Brice Clotaire Oligui Nguema. Il revient donc à ses «deux supérieurs» de donner une orientation nouvelle à ce brûlant dossier.

Il est vrai que le football est le sport roi, mais d’autres disciplines sportives sont également concernées par ladite relance. Il faudra aussi compter sur les jeux scolaires et universitaires qui referont leur entrée en matière.

Jessy Mboukou

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.