Le porte voix des sans voix, Dieudonné Minlama Mintogo prendra bel et bien part au forum national de la société civile

0 4 183

C’est en prélude à l’organisation du « Forum national de la société civile et des forces vives du Gabon » prévu se tenir du 26 au 27 novembre 2020 à Libreville que le pasteur Georges Bruno Ngoussi était l’hôte du  président de l’Observatoire national de la démocratie (OND) Dieudonné Minlama Mintogo ce mercredi 18 novembre 2020. Occasion pour le président de l’OND  d’exprimer sa volonté de prendre part à cet événement qui permettra à l’ensemble des acteurs politiques et de la société civile d’échanger sur l’avenir du pays.

 En effet, Cet événement qui réunira l’ensemble des acteurs politiques et de la société civile autour d’une même table sera l’occasion pour eux de discuter de la situation de crise dans laquelle le Gabon se serait plongé depuis l’élection présidentielle d’août 2016.  C’est donc en prélude à la tenue de cet évènement  que Georges Bruno Ngoussi a tenu à solliciter l’implication du président d’Ensemble pour la République, Dieudonné Minlama Mintogo.

HeaderBanner

Conscient de la détermination et de la force de frappe de cet acteur dans l’arène politique, Georges Bruno Ngoussi a expliqué les enjeux de la tenue de ce forum qui va réunir toutes les forces vives de la Nation. « Cette rencontre offrira aux Gabonais «une opportunité de se regarder et se parler. Nous pensons que c’est le seul gage d’un amour-propre pour un développement harmonieux d’un Gabon prospère », a expliqué le pasteur Bruno Ngoussi.

Au vue des explications poignants de l’homme de Dieu, Dieudonné Minlama à adhéré au projet et a promis s’impliquer pour la réussite de cet évènement.« J’encourage la société civile et j’accepte de prendre part et soutenir ce forum. Je suis Gabonais et adepte du dialogue. A chaque fois que les Gabonais s’assoient pour parler des problèmes du Gabon, c’est une occasion importante que je ne peux rater », a-t-il déclaré.

Rappelons que Dieudonné Minlama Mintogo a été candidat à la présidentielle de 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.