Le sous préfet du district de Nzenzelé ivre dans un accident de la route

0 1 303

« C’est au volant d’un véhicule double cabine que monsieur Faustin Malola, sous préfet du district de Nzenzelé a perdu le contrôle après une journée bien alcoolisée » d’après les témoignages des riverains. Le croisement des deux véhicules de même marque n’a fait ni morts ni blessés mais a tout de même causé des dégâts matériels et un préjudice moral sur le conducteur de l’autre véhicule également endommagé.

C’est en voulant se justifier pour se dédouaner de la responsabilité de cet accident que Faustin Malola n’a remis ni permis de conduire ni assurance du véhicule qu’il conduisait aux agents présents pour faire le constat. À dire que la loi est la sienne, ce qui n’est pas le cas. Comment pouvons nous donc continuer à vivre dans un pays où certaines autorités semblent être des hors-la-loi ? C’est la question qui pend au bout des lèvres des populations de cette localité du pays.

HeaderBanner

Pour l’instant, le conducteur du second véhicule endommagé par cette collision ne réclame que l’assurance du véhicule du sous-préfet pour lui permettre de pouvoir faire agir son assurance pour réparer les dégâts causés par cet accident. Mais même ça, le sous-préfet semble ignorer les règles en matière d’assurance de véhicule et donc instrumentalise les gendarmes de la localité en faisant agir son titre de sous-préfet.

Le Gabon notre pays n’a plus besoin de ce genre d’individus à l’heure où le Président de la République S.E Ali BONGO ONDIMBA prône pour la responsabilité de tout un chacun face au développement de notre pays. Des individus pareils ne méritent donc pas d’être nommés à certains postes de responsabilité car étant des hors-la-loi.

Alicia DIVUNGII

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.