Libreville-PDG/5ème arrondissement : Paul Bovis Ngome Ayong dans les starting blocks.

0 231

A l’heure du bilan, le climat politique du 5ème arrondissement de Libreville ne semble plus être à la positivité avec l’exécutif local du Parti démocratique gabonais (PDG), où l’on est en quête d’un nouveau visage digne de représenter le parti au pouvoir afin de conduire son destin dans la perspective des prochaines consultations électorales pour 2023.

A l’état-major de Louis – siège du PDG dans le premier arrondissement de Libreville, on ne voudrait plus vivre les erreurs du passé qui ont fragilisé la dynamique du parti au profit des forces adverses, quand bien même, membres de la majorité à l’instar des ex Sociaux Démocrates gabonais (SDG) et le Rassemblement pour la restauration des valeurs (RV). Qui après un embryon règne ont fini par rentré dans les rangs avec armes et bagages. Toute chose qui a fait perdre du terrain ou encore le climat de confiance avec la population à la formation du Distingué Camarade Président, Ali Bongo Ondimba. Qui s’est vue ternir l’image, déjà, peu reluisante par des intérêts mercantiles et personnels au détriment du grand nombre et de l’intérêt communautaire.

Pour tourner la page à ces mauvais casting influencé dans le temps par les passes-droit et mal inspiré par de mauvais perdants dans l’art du chantage et de l’intrigue, l’on pense déjà à un changement de paradigmes avec la venue de nouveaux visages qui sont capables de faire l’unanimité autour de laquelle se reconnaîtrait les populations, indique un ancien candidat malheureux aux investitures à la députation.

HeaderBanner

Dans l’attente de la tenue du prochain congrès du PDG, prévu pour mars prochain, beaucoup de chose auraient déjà été faites pour un nouveau départ.

En effet, dans le 5ème arrondissement de Libreville, l’heure est au centre du rabattement de nouvelles cartes capables de redorer l’image du parti. Le nom du Membre du bureau politique, Paul Ngome Ayong, l’actuel gouverneur de la province de l’Ogooué-maritime, reviendrait avec insistance dans le schema de la revitalisation-regénération préconisé. L’ancien Secrétaire général adjoint du Ministère de l’intérieur était déjà considéré dans le temps comme le potentiel successeur de l’ancien doyen politique pour assurer la relève après la démission du parti de Jean-François Ntoutoume Emane. Homme affable et proximité légendaire, intergénérationnel, protégé du Ministre d’État, Lambert-Noel Matha, Paul Ngome Ayong devrait logiquement être introniser lors des assises du PDG comme nouveau porte-étendard du parti au pouvoir dans le 5ème arrondissement de Libreville.

Depuis lors une agitation de farandole est observée chez de nombreux acteurs politiques locaux et aigris qui ont mis le fonctionnement du parti sous leur coupe sombre. Et dont l’objet est de nuire au choix du Distingué Camarade Président. Alors qu’aucune action politique d’envergure n’a été jusque-là posée au bénéfice des populations que l’on se targue de vouloir administré. Mais le 5ème arrondissement n’est pas un champ d’expérimentation politique pour des novices sans expérience prévient un ancien militant du PDG.

Nazaire Ongaye

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.