NYANGA/VISITE D’ALI BONGO ONDIMBA DANS LA DOUTSILA : MABANDA A FAIT LE PLEIN DE SES FILS UNIS POUR UN ACCUEIL AU RANG DE L’HÔTE DE MARQUE

0 51

Ce mardi 13 juin 2023, le Président de la République, Ali BONGO ONDIMBA, poursuit sa tournée par le département de la Doutsila où, à l’instar de leurs compatriotes des départements déjà visités, la mobilisation est la règle d’or. C’est-à-dire une exigence primordiale, dans le souci partagé de rendre ce séjour agréable et qu’Ali BONGO ONDIMBA le contacte de ses yeux, qu’il en soit touché agréablement.

Aussi les autorités locales, en tête desquelles le Préfet Venant IBANGOU, le Maire communal Amedhet MIHINDOU et la Présidente du Conseil Départemental Sylvie BOUKANDOU ont-elles multiplié des rencontres préparatoires au niveau local. Pendant que les doutsilois en poste à Lbv tenaient parallèlement d’autres conclaves, sous la houlette des élus nationaux, notamment le Sénateur Prosper MABIALA et l’ancien Député Emmanuel IDOUNDOU.

Au cœur de cette mobilisation, la sensibiliser des uns et des autres sur la qualité de l’accueil. Laquelle nécessite que toutes les forces vives départementales se sente concernées par cette grande arrivee et s’impliquent dans tous les réglages organisationnels. Le visiteur étant le Président de la République commun à l’ensemble des gabonais, sans distinction des bords politiques.

Une ultime rencontre de mise au point a eu lieu ce lundi à Mabanda, pour mesurer le travail abattu par les différentes commission, examiner les doléances prévues dans messages circonstanciels, dicter d’ultimes orientations en terme de sensibilisation notamment aux jeunes.

HeaderBanner

Il faut donc dire que le dispositif est réglé, huilé, de sorte que la première autorité du pays soit dans le plaisir de se retrouver dans cette cité Mabanda, déjà parée pour la circonstance.

Seulement, dans la Doutsila, tout est plutôt à faire qu’à refaire. Pcq au delà des structures d’accueil des services déconcentrés, usées par le poids de l’âge dans son chef-lieu Mabanda, cette partie de la province de la Nyanga est l’une des rares, à côté du département voisin de Mongo, à n’avoir connu un brin de modernité.

En effet, au delà des questions d’éducation, de santé et le social, les priorités sont la promotion des cadres, afin qu’ils aient des moyens devant leur permettre de poser des actes chez eux; l’urbanisation et le bitumage des voirie de la ville de Mabanda; la lancinante question de la route cantonale Haute-Ngongo, à l’origine de l’enclavement total de la contrée de Banda-Mamba.

Cette route, coupée depuis plus de deux décennies, est le principal objet des plaintes récurrentes des populations, dont la majorité a migré vers le département voisin de Mongo. A travers les pistes forestières, pour se soustraire de l’isolement, en raison des urgences de santé, la scolarité des enfants et l’approvisionnement en produits divers.

Il faudrait avouer que si ces questions pressantes sont résolues, le monde de la Doutsila se sentira plus que jamais honoré par la première autorité du pays, dans son souci de n’être heureux que lorsque les gabonais le seront.

OLIVIER BAAK

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.