PAT-Egalité de chances : la matérialisation de la Décennie de la femme

0 25

Mettre fin à la discrimination et œuvrer pour l’équité et la justice en faveur de l’autonomisation des femmes. C’est dans cette vision que le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, a initié l’ambitieux programme de l’Égalité de chances, afin qu’elles puissent s’affirmer dans leur formation et dans l’accès à des postes de responsabilité pour la matérialisation effective du concept de la « Décennie de la femme », dont le Plan d’accélération de transformation (PAT) devrait être le bras séculier en matière d’optimisation du capital humain du pays.

Le programme de l’Égalité de chances exige, à cet effet, un investissement dans le domaine de la formation et de l’éducation. Le gouvernement s’y investirait dailleurs. La distinction « He for She » décernée dernièrement au numéro un gabonais par la Directrice régionale pour l’Afrique de l’ouest et du centre de l’ONU-Femmes, vient récompensé les efforts du Président de la République qui a décrété, en 2015, le concept de la « Décennie de la femme » et la garantie de la valorisation des droits des femmes et la promotion de l’Égalité de chances. Deux axes majeurs des objectifs du programme « Gabon égalité « .

La décennie de la femme une volonté du Président de la République Ali Bongo Ondimba
HeaderBanner

En effet, sur la base d’une étude globale de la Fondation Sylvia Bongo Ondimba, la Première Dame du pays, sous l’impulsion du Président de la République, s’est engagée dans la promotion de la femme et dans la lutte contre les inégalités, la discrimination et les violences faites aux femmes.

La matérialisation de cette politique est mise en oeuvre avec l’application de la loi garantissant de la présence d’au moins 30% de femmes dans l’administration. Une tendance qui est soutenue dans le pays par le couple présidentiel et qui a le mérite d’être pérenniser. Au regard du nombre croissant de femmes au gouvernement et au Parlement afin d’atteindre une représentation équitable entre hommes et femmes au sein du pouvoir politique du Gabon.

Le dirigeant gabonais promet à cet effet assurer et veiller à ce que la femme gabonaise soit mieux protégée par la loi dans le cadre des violences conjugales. Mais aussi des abus et violences policières. Le Gabon a mis en place un cadre juridique et législatif pour renforcer les sanctions à l’encontre des auteurs reconnus coupables de ces actes.

Selon la Directrice régionale de l’ONU-Femmes, Oulimata Sarr  » le Gabon, à travers la distinction remise au Président de la République, recolte les efforts du chef de l’État, Ali Bongo Ondimba, pour la consécration de la politique de l’Égalité de chances.

Thierry Mocktar

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.