PDG/démissions en cascade : cinq cadres du canton Ogooué claquent la porte

0 2 188

Le Parti Démocratique Gabonais vient d’enregistrer le départ de cinq de ses militants dans la province de l’Ogooué-Maritime. Il s’agit de Stéphane Aliwa Mba, député suppléant de l’honorable Charles Otando et membre du conseil national, de Christian Assoumou, attaché parlementaire et délégué UJPDG, de Clotaire Missalo, attaché parlementaire et membre du comité central, de Jean de Dieu Rebouka, attaché parlementaire et chargé de la communication dans la fédération Ogooué, et d’Alfred Ampeyi, membre du comité central. Tous militants dans le canton Ogooué, deuxième siège du département de Bendjé.

Assurément un coup dur pour le parti de masse à quelques mois des grandes joutes électorales d’août prochain. Surtout si ces cadres du PDG qui étaient logés à des postes stratégiques s’en vont avec « leurs valises ».

Évoquant les raisons de son départ dans un courrier adressé au secrétariat général de son parti en date du 22 mars 2023, Christian Assoumou fait état d’un manque de reconnaissance doublé d’un non respect de « toutes » les promesses faites à son endroit,

Un mobile peu valable estime le chargé des élections du canton Ogooué qui n’à pas manqué de déplorer le fait que l’ancien délégué UJPDG de son fief soit allé déposer une copie de son courrier de démission à la DGR. « Il n’est pas le seul à qui des promesses ont été faites. Dans ces choses là, il faut être patient. Et il aurait d’abord dû se rapprocher du secrétaire départemental, ensuite du fédéral, puis du secrétaire provincial au lieu d’exposer le parti comme il l’a fait », s’est exprimé Yvon Rolenga qui reconnaît en Christian Assoumou, un militant  engagé et battant .

HeaderBanner

De son côté, le député suppléant dit avoir choisi de quitter le bateau PDG pour des raisons « purement personnelles », peut-on lire dans sa lettre de démission.

Quoiqu’il en soit, un cadre du parti au pouvoir assure que les démissionnaires, malgré le travail remarquable abattu sur le terrain Ogooué, peuvent facilement être remplacés. Toutefois, admet notre source, « trouver des personnes avec le même engagement militant pourrait s’avérer compliqué. »

Si ce genre de revirement est très souvent observable à l’approche de grandes joutes électorales, il convient de s’interroger sur les réelles motivations du départ des cinq collaborateurs du député du canton Ogooué.

Aussi bien Stéphane Aliwa Mba que Christian Assoumou, ont réaffirmé dans leurs courriers respectifs leur soutien indéfectible à la politique sociale du chef de l’Etat, dont ils serviront désormais les intérêts hors de l’écurie PDG.

Affaire à suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.