PDG-Estuaire : Julien Nkoghé Bekalé face à la problématique de l’unité politique, la cohésion et la solidarité militante dans le département du Komo Mondah.

0 12 895

 A l’approche de l’élection présidentielle de 2023, le Membre du Comité Permanent du Bureau Politique du PDG  (Parti démocratique gabonais), Julien Nkoghé Bekalé en charge de la gestion politique des départements de l’Estuaire, à bien du remords à ce faire en ce moment, alors que l’on approche inexorablement de l’année électorale.  

En effet, l’ancien Premier ministre reste toujours confronté au manque de l’unité, de la cohésion et de la solidarité qu’affichent certains militants du parti au pouvoir dans certaines localités de la première province du pays. Lui qui entend marquer une dynamique nouvelle et détermination dans l’engagement des militants. Une forme d’indiscipline notoire voilée, qui ne dit pas son nom, et qui révèle des actes de défiance à l’action du parti et à l’endroit du Distingué Camarade Président Ali Bongo Ondimba. 
Alors que nombreux parmi eux entendent mettre à profit leur posture de privilégier au sein du parti au pouvoir pour préserver leurs intérêts personnels. Au détriment  des véritables militants fidèles et loyaux. 

« Tous ceux qui veulent contribuer à la mort du PDG, doivent le savoir d’eux-mêmes, verront ce qui va leur arriver. Ils verront l’esprit du PDG », mettait en garde Eric Dodo Bounguendza, le Secrétaire général du PDG à Bongoville, le 27 juillet 2019, à l’endroit des militants indisciplinés dont les actes malveillants posés contribuent à nuire à l’action du parti et à ses idéaux, c’était au cours d’une tournée interprovinciale.  L’on se souvient également du ton ferme du Distingué Camarade President, lors de son allocution du 11ème congrès ordinaire du PDG, qui disait : « Si vous n’êtes pas avec nous, la porte vous est grande ouverte ». 

HeaderBanner

Julien Nkoghé Bekalé qui milite en faveur de la mobilisation autour de l’action du parti au pouvoir et à l’adhésion massive des populations de l’Estuaire à la vision politique du President de la République pour la transformation du Gabon prospère,  solidaire et uni, devrait remonter les bretelles aux militants réfractaires à la dynamique de groupe, afin de parvenir véritablement à la mise en œuvre du concept des 2R (Régénération-Revitalisation). Cernes, le PDG n’est pas dans ses localités dans des zones de turbulences comme ailleurs, au regard des scores révélateurs des dernières élections législatives et locales de 2018, mais il n’en demeure pas moins, qu’il y’a dans ses rangs des responsables qui jouent les trouble-fête. Et œuvrent pour leur intérêt personnel au détriment du plus grand nombre.

 Le séminaire-atelier organisé, le 17 octobre dernier à Ntoum, par les responsables de la Commission Permanentes des Textes du parti au profit des responsables politiques des départements du Komo Mondah, du Komo, de la Noya et du Komo Océan et des communes de Ntoum, Kango, Cocobeach et de Ndzomoe devrait permettre d’un recadrage  des troupes à l’approche des échéances de 2023. Afin de préserver les acquis du PDG dans ses localités et assurer une réélection d’Ali Bongo Ondimba dans la province de l’Estuaire. Toute chose qui tient à cœur le Membre du Comité Permanent, Julien Nkoghé Bekalé, qui en a fait son prinicipal cheval de bataille politique.

Par Thierry Mocktar

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.