Serge William Akassaga Okinda en visite au Centre préscolaire de lalala

0 153

Serge William Akassaga Okinda, a pris d’assaut, jeudi 24 septembre 2020,  le Centre préscolaire municipal de Lalala. Dans le 5ème arrondissement de la commune de Libreville, pour s’imprégner des problèmes que traversent cette structure.

Le terrain abritant le centre préscolaire municipal de Lalala  serait litigieux. En effet, le morcellement du terrain oppose actuellement la mairie de Libreville, à un homme d’affaires dont l’identité n’a pas été révélée.

Dans la course effrénée aux parcelles, les crises foncières sont légion dans la capitale gabonaise. À Libreville, alors qu’un litige foncier est en passe d’être résolu, une autre crise foncière se profile à l’horizon.

 » Le centre préscolaire municipal de Lalala qui souffre d’une contestation par des tiers, est belle et bien une propriété de la mairie de Libreville », explique Serge William Akassaga Okinda, maire de Libreville.

HeaderBanner

 «Nous, le bureau du conseil municipal, avons voulu donc marqué par notre présence, notre attachement à la valeur de la préformation qui existe dans ce lieu», a-t-il indiqué.

 Pour la directrice de l’établissement, « nous voulons rappeler que l’égalité des chances, c’est aussi donner à ses enfants qui apprennent ici, un savoir-être. C’est donc pour cette raison que nous avons effectué cette visite.

Aussi, cette occasion a également permis au nouveau locataire de l’hôtel de ville, Serge Akassaga de toucher du doigt les réalités mais surtout les difficultés rencontrées par le centre préscolaire municipal de Lalala.

« La visite des hommes et femmes politiques que nous sommes, est aussi l’occasion pour la direction de nous poser certain nombre de problèmes qui sont tout à fait des problèmes factuels que nous avons vécu. Nous allons repartir et essayer de réfléchir afin de voir comment apporter nos propres réponses sans faire des promesses », a renchérit l’édile  de la ville.

En somme, cette première sortie du maire de Libreville promet des jours  encore plus troublent que celui-ci.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.