Société/Santé : La FETRAG installe sa Section Interprofessionnelle de la Santé 

0 172

Depuis ce samedi 28 octobre 2023, la Fédération des Travailleurs du Gabon ( FETRAG) a sa section interprofessionnelle dans le secteur de la santé avec l’installation de son bureau qui a pour Secrétaire Général, M. Judicaël MOMBO MOMBO lequel prend ses fonctions à un moment où les travailleurs du Ministère de la Santé font face à plusieurs difficultés.

Le nouveau bureau de la FETRAG section interprofessionnelle de la santé, qui a pris son envole ce samedi 28 octobre 2023, intervient après une longue traversée du désert des travailleurs du secteur de la santé qui n’ont plus enregistré d’évolution notable de leur situation professionnelle depuis 10 ans.

En effet, depuis 2013 date à laquelle les agents du secteur de la santé avait obtenu la prime de servitude et de risques sanitaires ainsi qu’une augmentation de la prime de logement , ils n’ont plus connu une évolution de leur situation professionnelle.

 » Depuis cette date, tous les syndicalistes du secteur de la santé ont préféré défendre leurs intérêts au lieu d’assurer la défense des droits des travailleurs« , a reconnu Mombo Mombo Judicaël, tout fraîchement installé au poste de Secrétaire Général de la section interprofessionnelle santé de la FETRAG.

Au regard de ce constat, le nouveau bureau de la FETRAG section interprofessionnelle de la santé, s’apprête à relever plusieurs défis au profit de toutes les catégories socioprofessionnelles du secteur de la santé qui travaillent nuit et jour au péril de leur vie et qui sont payés en monnaie de singe.

 » Je suis passé dans différentes structures et j’ai vu les conditions de travail regrettables subies par le personnel de santé en milieu hospitalier « , a reconnu Mombo Mombo Judicaël.

Et Louis Jocelyn NGOMA que de faire le pont avec ce tableau noir auquel sont confrontés ces travailleurs, nous avons pensé qu’il est grand temps d’avoir un syndicat, pour défendre les intérêts de tous. Notre ambition est de nous imposer dans l’espace des travailleurs en tant qu’une puissante fédération, qui va adhérer à toutes les organisations internationales », a indiqué Louis Jocelyn NGOMA, Secrétaire Général de la FETRAG.

HeaderBanner

Disons que ce qui se passait jusqu’ici au sein du secteur de santé, était loin de garantir les conditions de travail optimales aux agents de la santé particulièrement ceux des hôpitaux abonnés à des injustices professionnelles.

C’est le cas de l’argent produit dans les structures hospitalières dont une grande partie est récupérée par les agences comptables en milieu hospitalier. Pire, tous ces agents ont bien voulu exprimé leur mécontentement lors de cette assemblée générale élective, pour dénoncer l’arbitraire autour de la prime de risque sanitaire qui échappe à une bonne partie du personnel exerçant en milieu hospitalier.

Les travailleurs du secteur santé dénoncent également, la suspension des formations depuis 2014 pour un secteur sensible comme la santé .

La régularisation des situations administratives, le recrutement du personnel de la main d’oeuvre non permanente dans la Fonction Publique, le paiement des rappels solde sont autant d’autres problèmes de discorde qui sont pour la section interprofessionnelle de la santé de la FETRAG, autant de défis à relever au moment de son installation.

Cela dit, Monsieur Mombo Mombo Judicaël, secrétaire général de cette section, se réjouit de la décision du Premier Ministre à payer les rappels même si l’idéale pour le secrétaire général de la section aurait été de régulariser d’abord les situations administratives.

Du reste, on retiendra de façon générale que Mombo Mombo Judicaël et les membres de son bureau, ont du pain sur la planche s’ils veulent inscrire les agents du secteur de la santé sur un autre piédestal.

D’autant que pour l’heure, les attentes sont tellement nombreuses qu’il serait aussi question de rétablir les stages privés aux agents depuis environ 25 ans. Même son de cloche pour la prime dite côte part qui se distribue à la tête de l’agent de la santé, selon qu’il est « collabo » ou pas.

Voici autant de dossier qui attendent la section interprofessionnelle de la santé de la FETRAG, dont le nouveau bureau compte d’abord accorder des civilités d’abord Directeur Général du CHU d’Owendo puis chez le Ministre de tutelle avant de s’y rendre à l’intérieur du pays afin de présenter cette nouvelle plateforme pour la défense des droits des travailleurs dans le secteur de la santé.

Michel Mbina

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.